COVID-19 : Nous assistons aujourd’hui malheureusement, à une croissance fulgurante de nouveaux cas de personnes contaminées. Comme explication, selon le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire subit une nouvelle vague de contaminations dues entre autres à l’arrivée massive de vacanciers venus d’Europe, aux rassemblements festifs de fin d’année. Il faut aussi évoquer le relâchement considérable du respect des mesures barrière.    ◊    Monsieur le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé exhorte les abidjanais à continuer de faire du port du masque et des mesures d’hygiène de lavage des mains une priorité.    ◊   
ACTIVITES

SANTE: Coronavirus : Le relâchement dans les mesures barrières inquiète

Abidjan, le 23 novembre 2020 – Au point presse bimensuel du gouvernement sur la Covid-19, le lundi 23 novembre 2020 à Abidjan, le conseiller technique du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Edith Clarisse Kouassy, a dit son inquiétude face au relâchement dans le respect des mesures barrières.

« Le relâchement quasi-total constaté dans le respect des mesures barrières inquiète alors même que l’Europe fait face à une seconde vague. Il nous appartient de faire en sorte que cela n’arrive pas dans notre pays. Nous ne devons pas et ne pouvons pas nous le permettre », a insisté Dr Edith Clarisse Kouassy.

Pour ce faire, elle a exhorté la population à la prudence et à la vigilance en respectant les mesures barrières, afin de préserver les acquis.

Concernant le volet sécuritaire, le porte-parole de la Police nationale, le commissaire principal Charlemagne Bleu, a relevé que les Forces de défense et de sécurité ont visité 607 établissements (bars et boîtes de nuit, hôtels, maquis et restaurants).
85 individus ont été refoulés à Laleraba, Pogo, Niablé, Yendéré, Tengrela, et Tiéfinzo pour violation des postes-frontières.

A la date du dimanche 22 novembre, la Côte d’Ivoire comptait au total 21 148 cas confirmés, dont 20 819 guéris, 131 décès et 198 personnes en traitement.



24. Nov, 2020