COVID-19 : Nous assistons aujourd’hui malheureusement, à une croissance fulgurante de nouveaux cas de personnes contaminées. Comme explication, selon le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire subit une nouvelle vague de contaminations dues entre autres à l’arrivée massive de vacanciers venus d’Europe, aux rassemblements festifs de fin d’année. Il faut aussi évoquer le relâchement considérable du respect des mesures barrière.    ◊    Monsieur le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé exhorte les abidjanais à continuer de faire du port du masque et des mesures d’hygiène de lavage des mains une priorité.    ◊   
ACTIVITES

Environnement : Economie circulaire / LA TRANSFORMATION DES DECHETS ORGANIQUES AU CENTRE D’UNE RENCONTRE

 M. Kopieu Gouganou, directeur général de l’Institut de l’économie circulaire (IECA) du District Autonome d’Abidjan, a eu une rencontre avec les experts de l’université Nangui Abrogoua d’Abobo Adjamé. C’était le mardi 19 janvier à la Villa des Hôtes sise à la Riviera Golf 1. Au menu de cette rencontre, la réflexion sur la transformation des déchets organiques en compost de meilleure qualité pour différentes cultures.

 Le directeur général de l’IECA, M. Kopieu n’a pas manqué de souligner l’aide que le District Autonome d’Abidjan apporte aux jeunes à travers le financement de plusieurs projets, à travers l’organisation du Prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent, qui est à sa 7e édition. Ce prix a permis de découvrir de jeunes talents dont l’un des projets concerne la transformation des déchets organiques en compost (engrais). Cette rencontre des experts de l’IECA a permis de faire la présentation détaillée du projet au niveau quantitatif et de la rentabilité.

Après analyse des détails du projet présenté aux experts de ladite université, ceux-ci ont confirmé les chiffres et la faisabilité du projet. Si ce projet est réalisé, il pourra rapporter environ 22 milliards de FCFA au District Autonome d’Abidjan. Pour plus d’efficacité, M. Kopieu propose l’utilisation des déchets ménagers triés pour la production du compost. Cela doit passer par une sensibilisation de chaque ménage avec l’implication de tous.

Pour la réussite du projet, il envisage de commencer dans un secteur d’activité, en choisissant une localité comme centre pilote pour ensuite l’élargie au fur et à mesure. Il souhaite aussi faire participer les étudiants de l’Université Nangui Abrogoua dans les recherches des différentes techniques de production du compost.

 Le directeur général a aussi évoqué quelques points du programme de l’année 2021, à savoir l’élaboration de la stratégie de l’économie circulaire du District Autonome d’Abidjan, avec l’appui de la région Ile de France. Ensuite, élaborer aussi une plateforme de formation pour les enseignants, enfin, promouvoir la recherche et la formation au niveau de l’économie circulaire.

Article de Hermann Beda / Photo de Ismaël Kone / Mise en Ligne de NBA



19. Jan, 2021