Le Ministre Gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Robert Beugré MAMBE, souhaite à toute la population abidjanaise et à tous les ivoiriens et ivoiriennes de bonnes préparatifs des fêtes de fin d´année 2022 .    ◊    Attention à la COVID-19. , protégeons-nous. Il faut toujours respecter les mesures barrières.   ◊   
ACTIVITES

SOCIETE : BIENTOT LE RETOUR DU DJIDJI AYOKWE

TAM-TAM PARLEUR DU PEUPLE ATCHAN

 

 

Ils étaient tous là, les cadres, filles et fils atchan des différents villages, l’ex-gouverneur du District d’Abidjan, Djedji Amondji Pierre, le ministre gouverneur, Robert Beugré Mambé, le ministre des Sports, Danho Paulin, l’ex-maire de la commune du Plateau, Akossi Bendjo. Le représentant de l’Unesco en Côte d’Ivoire, Omar Diop, et, bien sûr, Françoise Remarck, ministre de la Culture et de la Francophonie.  Ils sont venus à Bidjan Djêmin" connu sous le nom d’Adjamé village, dans la commune d´Adjamé, jeudi 27 octobre, à l’invitation du ministre Françoise Remarck qui avait une bonne nouvelle à annoncer : le retour après des siècles de déportation à Quai Branly, en France, de "Djidji Ayokwê", tam-tam parleur du peuple atchan. 

 

Une rencontre historique pour le peuple tchaman. Et pour cause, "Djidji Ayokwê", tam-tam parleur du peuple atchan sous le règne du chef guerrier des Ebrié, Nangui Abrogoua a fait les beaux jours du peuple atchan et a marqué sa lutte contre la pénétration coloniale. Le chef Nangui Abrogoua s’en est servi pour asseoir la lutte des Ebrié contre ses ennemis et les ennemis du peuple.   Ce qui explique la qualité des personnalités présentes. 

 

Le ministre gouverneur du District Autonome d´Abidjan, Robert Beugré Mambé, qui a poursuivi la bataille pour le retour de cette œuvre d’art, s’est réjoui de ce grand pas franchi dans le processus du retour du grand tam-tam parleur. 

 

Françoise Remarck a saisi cette opportunité pour rendre un vibrant hommage à ses prédécesseurs à la tête du ministère de la Culture, S.E Maurice Bandaman, ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France, la ministre gouverneur Henriette Goudou Koffi, la ministre Arlette Badou. Tous présents pour l´occasion ont été félicités par la ministre Françoise Remarck pour les nombreuses actions entreprises pour le retour de ce précieux symbole de l´identité culturelle de notre pays, en particulier le peuple atchan. 

 

« C´est avec une joie immense, la fierté d’être là aujourd´hui en tant que fille d´Adjamé village. Je tiens à saluer tous mes prédécesseurs présents pour le travail bien fait. Toutefois, plus que jamais, soyons rassurés et renforçons notre démarche collective, et de solidarité pour l´aboutissement de ce processus », s’est exprimée la ministre Remarck. 

 

C’est au chef de terre qu’est revenu d’apaiser les esprits avant la cérémonie avec une libation. Puis le porte-parole de la chefferie du village ″Bidjan Djêmin″ qui a rappelé le sens du tam-tam parleur ″Djidji Ayokwê″. Un riche enseignement sur la vie et l’historique de ce tambour pour les nombreux participants et la nouvelle génération qui ont massivement effectué le déplacement.

 

Robert Beugré Mambé a appelé ses frères à l´union sacrée et au rassemblement. Puis il a promis de soutenir et de faire la promotion de la culture atchan. « Plus qu´un instrument, ″Djidji Ayokwê″ est un véritablement outil de cohésion et de règlement de conflit. Je fais allusion à son rôle lors des litiges durant la colonisation. Les fratries bidjan rassemblées démontrent la particularité et l’importance de cette œuvre d´art pour notre communauté atchan », a-t-il rappelé. 

 

Il a ajouté que la Côte d’Ivoire solidaire se lance avec le président de la République Alassane Ouattara pour le retour de nos objets de valeurs déportés par les colons. Le peuple tchaman s’est dit reconnaissant au gouvernement ivoirien sans oublier de saluer le rôle prépondérant que joue le ministre gouverneur Mambé pour le retour rapide de ce bien commun. 

Comme tout évènement heureux en pays tchaman, le public a eu droit aux danses guerrières" Agbangnan" et Alegnin, suivies de la présentation officielle de la ministre de Culture et de la Francophonie, fille du village, à ses pères de ″Bidjan Djêmin″. 

 

Dernière étape du processus de retour, une délégation ivoirienne composée des autorités administratives et des chefs traditionnels se rendra bientôt à Quai Branly, en France, pour d´autres formalités.

 

 

Article : Sékou Koné

Camera : N´Cho N´Cho

Photo : Éric Ahoua 




04. Nov, 2022