LE MINISTRE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE SOUHAITE UNE BONNE, HEUREUSE ET SAINTE ANNEE 2017 A TOUS ABIDJANAIS.    ◊    FRANCOPHONIE 2017: MONSIEUR LE MINISTRE ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D´ABIDJAN, INFORME LES POPULATIONS IVOIRIENNES, QUE LES JEUX DE LA FRANCOPHONIE DE 2017, SE DÉROULERONT A ABIDJAN EN COTE D’IVOIRE, DU 20 AU 30 JUILLET PROCHAIN.   ◊   
ACTIVITES

SOCIETE: Invité à La Matinale du BTP du cabinet Mikléwô / Mambé parle des chantiers des VIIIesjeux de la francophonie

A l’invitation du cabinet Mikléwô dirigé par Mme Pango Blanche, le gouverneur Beugré Mambé a animé, jeudi 11 mai, à la salle de conférence de l’hôtel Ivotel, une causerie sur le thème « Echanges et partage d’expériences professionnelles. » Le ministre auprès du président de la République chargé des VIIIes jeux de la francophonie a éclairé, à l’occasion, le public sur les différents chantiers des sites devant abriter les compétitions sportives et les concours culturels.

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il a indiqué qu’un pays n’est émergent que quand ses ingénieurs sont très forts. Les politiques, a-t-il dit, définissent les objets, les ingénieurs donnent l’armature aux objets, les juristes habillent les armatures. Et si la Côte d’Ivoire veut devenir émergente, les ingénieurs, selon Mambé, doivent prendre leurs responsabilités pour orienter les objectifs.

 

S’agissant spécifiquement des VIIIes jeux, auxquels la Côte d’Ivoire a fait acte de candidature avec succès en 2012, il s’est posé, au dire du gouverneur du district d’Abidjan, d’abord un certain nombre de défis : le choix des hommes, réussir à faire le point de l’évolution de chaque chantier, où se trouve la difficulté de chaque chantier. Et sur un de ces chantiers, rien n’existait. 

 

Et le plus difficile des chantiers a été celui du village Akwaba, situé au sein de l’INJS, qui doit abriter les athlètes. En plus de la mauvaise qualité du sol, les délais d’exécution étaient très courts. Il a fallu mobiliser 1000 jeunes en permanence pour conduire les travaux. Parmi ces jeunes, certains s’en allaient quand ils étaient sollicités sur d’autres chantiers. Malgré les difficultés rencontrées, ce chantier de 33 bâtiments préfabriqués est achevé à 99, 95 %.

 

Outre les difficultés du village Akwaba, le patron des jeux d’Abidjan a fait également état des celles que les ingénieurs ont rencontrées sur les chantiers de la construction de la salle omnisports au parc des Sports de Treichville et du Canal aux Bois où a été bâti un podium géant qui va servir auxmarionnettistes. Il a fallu un trésor de science déployée par les ingénieurs pour mener à terme les travaux car la nappe phréatique se trouvait à seulement 40 à 50 cm.

 

D’autres chantiers ont été également au centre du développement du gouverneur du district d’Abidjan. Il s’agit en l’occurrence des chantiers du stade Félix Houphouet-Boigny - la pelouse, la piste d’athlétisme, le tableau électronique, la salle VIP, la loge présidentielle ont été refaits -du stade Champroux, de la Bibliothèque nationale et du Musée des civilisations.

 

Après le développement du thème, le ministre Mambé a répondu aux questions de l’assistance. Aussi, a-t-il indiqué que l’un des plus grands avantages des VIIIes jeux de la francophonie sera constitué du legs en termes d’infrastructures. La jeunesse ivoirienne aura à sa disposition, après les jeux, des sites sportifs de grande qualité pour mener leurs activités sportives. Quant au village Akwaba, il pourra servir de lieu d’hébergement, dans de bonnes conditions, des participants à de grandes rencontres (conférences, colloques, réunions).

 

Pour l’entretien des bâtiments, le ministre des VIIIes jeux de la francophonie a indiqué qu’il proposera aux autorités que 5% du montant général de ce qui a été engagé pour l’exécution des chantiers soient dégagés chaque année pour leur entretien. Avant de conclure la séance des questions-réponses, il a précisé que tous les marchés ont été passés par les appels d’offres, seuls quelques rares l’ont été par le gré à gré ou des consultations restreintes.

 

Souleymane T.Senn



11. Mai, 2017