RESULTATS PRIX ADO DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU DISTRICT D’ABIDJAN 2017   ◊    4E EDITION DU PRIX "ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT". DOTE D´UNE ENVELOPPE GLOBALE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA. . LES DOSSIERS SERONT REÇUS DU 21 AU 26 AOUT 2017 AU PLATEAU, IMMEUBLE LE SIGNAL, BVD DE LA REPUBLIQUE DE 7 H A 17H   ◊   
ACTIVITES

ECONOMIE : Sommet UA-UE, jeux de la francophonie, mondial taekwondo… / ABIDJAN SIGNE SON GRAND RETOUR SUR LA SCENE MONDIALE

Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, vitrine et porte d’entrée de notre pays, reprend de plus en plus sa place dans le concert des nations. Les faits, implacables, parlent d’eux-mêmes et sont, à la limite, têtus, pour emprunter une citation chère à l’écrivain américain Samuel Langhorne Clemens dit Mark Twain.

Premier indice : la compagnie aérienne Air France, qui faisait deux vols quotidiens, a dû revoir ses programmations. Aujourd’hui, ce sont trois vols chaque jour à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny. Il en est de même pour les autres compagnies, contraintes désormais d’adapter leur stratégie marketing pour appâter les clients à destination d’Abidjan. 

Autres indices importants : ce sont les visites de certaines personnalités de premier rang, les rencontres internationales et autres évènements mondiaux qui se déroulent sur les bords de la lagune Ebrié.

Ces dernières années, Abidjan a accueilli plusieurs chefs d’Etat et autres célébrités. De l’ex président français François Hollande à la princesse Astrid de Belgique en passant par les présidentsPranab Mukherjee (Inde), Ellen Johnson Sirleaf (Liberia), Recep Tayyip Erdogan (Turquie), Ali Bongo (Gabon), le roi Mohamed VI (Maroc) … tous ont, pour diverses raisons (visites d’Etat, vacances), séjourné à Abidjan.

C’est encore cette ville qui a accueilli et organisé, il y a quelques mois, précisément en juillet 2017, les VIIIes jeux de la francophonie que les officiels del’Organisation internationale de la francophonie ont vite fait de qualifier « des plus beaux » jeux jamais organisés qui ont drainé plusieurs milliers de personnes issues des cinq continents. Les observateurs avertis affirment qu’Abidjan 2017 a été vu par plus d’un milliard de téléspectateurs.

Que dire des missions de prospection économique ? Elles fusent de partout : Afrique, Europe, Asie, Amérique. Toutes sont intéressées par la destination Abidjan pour y investir, faire des affaires et contribuer ainsi à la lutte contre le chômage des jeunes.

Les salons et autres foires se succèdent au jour le jour : Archibat, Africa Web Festival, Sara, Salon de l’originalité, investir en Côte d’Ivoire, African Green Revolution Forum, Festival des grillades d’Abidjan, pour ne citer que ces quelques événements.

Du 29 au 30 novembre, Abidjan accueillera près de 85 chefs d’Etat et de gouvernements dans le cadre du sommet Union africaine-Union européenne. Après Le Caire (2000), Lisbonne (2007), Tripoli (2010) et Bruxelles (2014), c´est au tour d´Abidjan d´accueillir la 5e édition qui débattra de la coopération et des relations entre l’Afrique et  l’Europe, avec un point d’honneur sur la question de la jeunesse.

Pendant ces deux jours, Abidjan sera sous les feux des projecteurs. A la fois cœur de l’Afrique et de l’Europe. Toujours à l’affiche, il faut noter la tenue de la coupe du monde de taekwondo, la rencontre internationale ICASA, du 77e comité consultatif international du coton, etc.

Pour ainsi dire, la Côte d’Ivoire est redevenue fréquentable, « Côte d’ivoire is back ». Et l’offensive diplomatique déployée par le président Ouattara est bien pensée et exécutée sur le terrain. C’est aussi la preuve que l’équipe gouvernementale, qui œuvre au quotidien aux côtés du président de la République, abat un important et remarquable travail.

Le plus heureux dans toute cette dynamique est sans aucun doute le ministre- gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, qui a toujours su tirer profit de ces importants rendez-vous, pour non seulement « vendre ses projets » aux nombreux investisseurs, mais surtout tisser de solides partenariats avec plusieurs décideurs du monde, dans l’intérêt des populations du District autonome d’Abidjan. Et les résultats, côté District, sont réels et palpables.

 Quelles retombées ?

Les retombées sont de divers ordres. Aujourd’hui Abidjan fait peau neuve et le District d’Abidjan est à la tâche pour faire d’une pierre deux coups : permettre aux ivoiriens de célébrer les fêtes de fin d’année dans un environnement sain et en même temps dire akwaba aux milliers d’étrangers annoncés. Plusieurs travaux ont été réalisés. Embellissement de la ville, réfection des voies…

Pour notre pays et principalement Abidjan, il s’agit là de se faire connaître et d’offrir une forte visibilité. Des retombées donc en termes d’image et de notoriété avec les reportages produits par les envoyés spéciaux des différents journaux. Les bénéfices portent aussi sur la promotion des lieux touristiques et Abidjan sera vue comme une destination attractive pour l´investissement étranger. Hôteliers, restaurateurs et détaillants verront leurs recettes augmenter face à la demande supplémentaire des visiteurs étrangers.

L’autre enjeu concerne les infrastructures car l’accueil d’un événement reste un élément accélérateur pour investir dans les transports et les structures d’accueil. A titre d’exemple, on peut citer un nouveau type de taxis,  de nombreuses infrastructures réhabilitées et réalisées hier à la faveur de la 8e édition des Jeux de la Francophonie qui servent aujourd’hui à la promotion du sport et de la culture ivoirienne. Des infrastructures sérieuses et réalisées selon les normes internationales, dont hériteront les futures générations. 

Article de Baba Coulibaly Nicolas



28. Nov, 2017