INONDATIONS : LE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE PRESENTE SES CONDOLEANCES LES PLUS ATTRISTEES AUX FAMILLES ENDEUILLEES, EXPRIME SA COMPASSION ET SON SOUTIEN AUX VICTIMES ET A LEURS FAMILLES, SOUHAITE PROMPT RETABLISSEMENT AUX BLESSES. APPELLE TOUTES LES POPULATIONS A OBSERVER LE CIVISME ET LA SOLIDARITE EN SE CONFORMANT AUX MESURES DE SECURITE INDIQUEES PAR LE GOUVERNEMENT   ◊    INVESTIR AUJOURD’HUI A ABIDJAN ET SOURIRE DEMAIN * LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN, PARTENAIRE DES GRANDS EVENEMENTS * LA 4E EDITION DE LA FOIRE INTERNATIONALE D’ABIDJAN (FIA), SE TIENDRA DU 2 AU 13 MAI, AU PALAIS DE LA CULTURE, SOUS LE THEME « LA SECURITE, UN FACTEUR DE CROISSANCE ECONOMIQUE »    ◊   
ACTIVITES

ENVIRONNEMENT: Lutte contre le dérèglement climatique / UN IMPORTANT SOMMET A ABIDJAN

Le climat trouble le sommeil de l’humanité. Et ce n’est un secret de polichinelle. L’Afrique, contient qui ne produit que moins de 4% du gaz à effet de serre, est cependant le plus frappé par les affres du dérèglement climatique. Bien que touché par ce phénomène, le continent africain demeure pour l’instant, le salut du monde car il fait parti des continents moins industrialisés. "CLIMATE CHANGE", une organisation non gouvernementale, qui a but de sensibiliser l’humanité sur les effets néfastes de la destruction de la couche d’ozone, se réunit pour la deuxième en Afrique, en Côte d’Ivoire après Agadir au Maroc pour porter le message de la sensibilisation au monde. Abidjan, la capitale économique ivoirienne a été choisie pour abriter un important sommet co-organisé par l’Association des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et "CLIMATE CHANGE" les 28 et 29 juin.

Lors de la cérémonie d’ouverture à l’Hôtel du District d’Abidjan-Plateau, les intervenants ont salué la tenue de cette rencontre dans cette période où Abidjan est touchée par une forte fluviométrie qui a causé des dégâts énormes, et comme l’a dit le gouverneur Mambé, est liée apparemment au changement climatique. C’est pourquoi le gouverneur Robert Beugré Mambé s’appuyant sur le manifeste selon lequel "Le temps n’est plus à la parole mais aux initiatives", a plaidé pour que le transfert des compétences aux collectivités soit effectif. Il a également appelé la mise à disposition des moyens financiers pour que le travail sur les questions qui causent du tord au climat soit mieux traitées. Enfin, Il a demandé que les critères de performance soient définis et que l’accessibilité aux financements soit aussi une réalité.

Après lui, le ministre Anne Oulotto, représentant du premier ministre Gon Coulibaly, Ahoussou Jeannot, ancien président de l’Ardci et actuel président du Senat ainsi que le Dr Aka Aoulé, président de l’ARDCI ont soutenu que les collectivités territoriales ont un rôle important à jouer dans la lutte contre les affres du dérèglement climatique. C’est pourquoi tous ont appelé à une mise à disposition des moyens financiers pour les collectivités territoriales, qui sont en contact avec les populations donc qui peuvent mieux les sensibiliser.

Le président de l’association "CLIMATE CHANCE", le sénateur Roland Dantec a appelé à l’éveil de conscience de tous. Il a réitéré sa volonté de rassembler, travailler ensemble et délivrer des messages communs pour la mobilisation de tous les acteurs agissant sur le terrain afin de relever les ambitions et concrétiser les résultats.
 
Article d’Alain Aristide LOHOURIGNON



02. Juil, 2018