Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé, a indiqué le 29 mars 2020 à Abidjan, qu’en plus de l’Institut Pasteur, quatre laboratoires d’analyses (le CEDRES, le RETRO-CI au CHU de Treichville, le laboratoire du CHU de Bouaké et le laboratoire national de santé publique), ont été retenus pour accélérer et accroître la capacité de dépistage de l’infection à Coronavirus.   ◊    Covid19 : La mesure d`isolement d`Abidjan du reste du pays rentrera finalement en vigueur le dimanche 29 mars 2020 à minuit (Ministre de l`Intérieur)   ◊   
ACTIVITES

SANTE: COVID19 LE COMITE DE CRISE DE MAMBE MULTIPLIE LES ACTIONS CONTRE LA PANDEMIE

Sur instruction du ministre-gouverneur Robert Beugré  Mambé, le vice-gouverneur N’Cho Kouaoh Vincent a appelé, vendredi 20 mars, à la salle Delafosse de l’Hôtel du District, ses directeurs à multiplier les actions de sensibilisation des agents de son institution à une prise de conscience de la gravité du COVID-19 et au respect scrupuleux des mesures en vigueur.

Cette rencontre restreinte avec les responsables du District d’Abidjan avait pour sujet principal, l’application effective des mesures de prévention contre le coronavirus, arrêtées par le Conseil national de sécurité (CNS), en sa session extraordinaire du 16 mars 2020.

N’Cho Kouaoh a instruit ses directeurs à prendre toutes les dispositions contre la pandémie. D’abord en interne, il a demandé que soit imposé le lavage systématique et régulier des mains avec du gel, la distribution des masques de protection, le respect d’un mètre entre les agents dans les bureaux, d’éviter les visiteurs indélicats (commerçants ambulants), de suspendre la location des salles du District et fermer les services annexes des abattoirs du District (maquis).

A l’externe, le comité de crise qu’il dirige a pris l’engagement de sillonner les villages du District, de diffuser des messages audio en langues locales avec l’aide des radios de proximité des 13 communes et de faire des affiches d’images de sensibilisation, sur les supports 12 m2, avant de marteler : « Vu l’ampleur de la pandémie dans le monde et le niveau de danger auquel toute la population est exposée, il était important, pour notre institution, de prendre ces mesures de santé publique, conformément aux mesures générales. »

M. N’Cho a aussi ajouté que l’implication du District pourra fortement contribuer à la limitation de la propagation du virus. Par conséquent, il a appelé tous les travailleurs  de sa structure à la mobilisation « pour combattre l’ennemi commun ».

Au sortir du conclave, les directeurs ont pris ensemble l’engagement de continuer à sensibiliser leurs agents respectifs des mesures d(hygiènes.

 

Toutefois, notons que depuis trois semaines déjà, les collaborateurs du comité de crise sont à la tâche pour stopper la propagation de la pandémie, par la distribution de l’eau de javel, des gels hydro alcooliques et des masques de protection, sur ses quatorze sites que sont  l’Hôtel du District, la paierie ou recette municipale, la direction des Assiettes, la direction de l’Environnement, la Bibliothèque au Plateau, l’Hôpital du District Autonome d’Abidjan, les services techniques de Marcory, les abattoirs, les cimetières de Yopougon, d’Abobo, de Koumassi, de Williamsville, et de Port Bouët, les pépinières de Koumassi et d’Abobo, le commissariat de Marcory et le jardin Bressole.

Notons, que cette nième réunion du comité de crise du District d’Abidjan a été dirigée par le vice-gouverneur N’Cho Kouaoh Vincent qui avait à ses côtés le secrétaire du bureau du Conseil du District, Michel Coffi Benoit, le directeur de cabinet Séka N’Guia Lazare et les directeurs centraux.

Martial Gbamele

 

 

 

 

 

 

 

 



20. Mar, 2020