RESULTATS PRIX ADO DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU DISTRICT D’ABIDJAN 2017   ◊    4E EDITION DU PRIX "ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT". DOTE D´UNE ENVELOPPE GLOBALE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA. . LES DOSSIERS SERONT REÇUS DU 21 AU 26 AOUT 2017 AU PLATEAU, IMMEUBLE LE SIGNAL, BVD DE LA REPUBLIQUE DE 7 H A 17H   ◊   
ACTIVITES & TRAVAUX DU COJEDA

SOCIETE: Développement communautaire / Les membres du Cojeda à l’école de la fondation Konrad Adenauer

Voltaire disait et je cite : «  Plus les hommes seront éclairés,  plus ils seront libres.  Le savoir nous donne la liberté et la liberté nous offre le choix.» C’est cette maxime que le Conseil des jeunes du District d’Abidjan (Cojeda) et la fondation  Konrad Adenauer ont traduit en organisant un séminaire de formation de trois jours,  du 13 au 15 juillet,  à l’hôtel Akparo de Dabou, autour du thème " Gouvernance associative et locale pour une meilleure participation au développement communautaire". 

 

Ce séminaire vise à contribuer au renforcement des capacités des jeunes leaders (hommes et femmes) des organisations de jeunes du District d’Abidjan, en vue de leur permettre de s’engager dans la gestion des affaires locales, d’apporter des changements positifs et d’être en mesure de défendre leurs intérêts, de manière efficace, pour eux-mêmes et pour leurs communautés.

 

 Au cours de son intervention, Théodore Golli, chargé de Programme à la Fondation Konrad Adenauer,  représentant  Mme Elke Erleke, représentante résidente de la Fondation Konrad Adenauer, a souligné l’importance pour la jeunesse de se faire former, afin d’appréhender son rôle, de sorte qu’elle ne soit plus une jeunesse passive, mais une jeunesse active, qui prend son destin en main. Il a ajouté qu’une telle formation développera davantage les connaissances des jeunes sur le chemin qu’ils doivent emprunter dans le futur. 

‘’La jeunesse est l’avenir de la Côte d’Ivoire. Il est important que celle-ci soit outillée, afin de jouer son rôle dans le processus de développement et d’émergence tant souhaité par les autorités. J’exhorte les participants à être des auditeurs attentifs et d’accepter d’appendre, tout en apportant leurs expériences, afin de jouer un rôle primordial dans la gestion de la collectivité du District d’Abidjan’’, a-t-il conclu. 

 

 Bien avant lui, M Sanogo Soloman, président du Cojeda, a indiqué que cette formation permettra aux 35 jeunes d’avoir les outils nécessaires pour amorcer de façon optimale  leur développement personnel, mais aussi le développement de leur environnement commun.

 

Selon lui, ’’ce séminaire s’inscrit aussi dans le cadre de la mise en œuvre du processus de déconcentration et de gouvernance locale de notre pays, en insistant notamment sur la responsabilité des groupes sociaux organisés et la recevabilité des élus locaux devant les populations que nous sommes’’.  

 

Il a aussi remercié le gouverneur Robert Beugré  pour son engagement et sa détermination incommensurables pour le bonheur de sa jeunesse. "Monsieur le Gouverneur, mille mercis et soyez rassuré que vos jeunes qui vous  coûtent cher sont à la tâche et seront à la hauteur de vos ambitions, pour faire d’Abidjan la locomotive de l’Afrique noire francophone", a t-il rassuré. 

 

Pour rappel, le Cojeda regroupe les différentes organisations de jeunesse des 13 communes du District Autonome d’Abidjan.

 

                                                                                                                                                                            Nathalie Konan

         

                                                                                                                                                    



13. Juil, 2016