INONDATION : LE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE PRESENTE SES CONDOLEANCES LES PLUS ATTRISTEES AUX FAMILLES ENDEUILLEES, EXPRIME SA COMPASSION ET SON SOUTIEN AUX VICTIMES ET A LEURS FAMILLES, SOUHAITE PROMPT RETABLISSEMENT AUX BLESSES. APPELLE TOUTES LES POPULATIONS A OBSERVER LE CIVISME ET LA SOLIDARITE EN SE CONFORMANT AUX MESURES DE SECURITE INDIQUEES PAR LE GOUVERNEMENT   ◊    INVESTIR AUJOURD’HUI A ABIDJAN ET SOURIRE DEMAIN * LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN, PARTENAIRE DES GRANDS EVENEMENTS * LA 4E EDITION DE LA FOIRE INTERNATIONALE D’ABIDJAN (FIA), SE TIENDRA DU 2 AU 13 MAI, AU PALAIS DE LA CULTURE, SOUS LE THEME « LA SECURITE, UN FACTEUR DE CROISSANCE ECONOMIQUE »    ◊   
DEPECHES

Le maire de Bouaké invite les populations dans l’attente du marché central à la patience

:

Le maire de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas, a invité, samedi, les populations de sa commune qui attendent la reconstruction du marché central à patienter encore, estimant les nouvelles relatives à ce chantier ’’très bonnes’’.

 

«Qu’elles soient patientes. Elles ont tellement attendu que maintenant que la chose est concrète, il n’y a plus à attendre longtemps», a souligné le maire, au terme de la deuxième session du conseil municipal.

 

Il a indiqué que «les nouvelles sont très bonnes » car le dossier stagne un tout petit peu parce qu’il y a des problèmes de signatures, surtout celles des ministres impliqués dans le projet.

 

Les cabinets devant travailler sur ce chantier ont été recrutés. Ces cabinets et le maire ont signé leur partie du contrat et les dossiers se trouvent sur la table des ministères techniques concernés.

 

La reconstruction du marché central et l’aménagement de la zone marchande de Bouaké bénéficient d’un financement de l’Agence française de développement dans le cadre du Contrat de désendettement et développement (C2D).

 

Par ailleurs, le maire a rassuré ses administrés à propos des deux marchés périphériques d’Ahougnasou et d’Air-France 2. Au niveau d’Ahougnasou, des négociations sont engagées avec la société immobilière pour voir si elle a la capacité de poursuivre les travaux qu’elle a entamés. Dans le cas où elle se montre incapable d’achever ce projet, le maire affirme qu’il prendra ses responsabilités pour l’attribuer à une autre entreprise.

 

Au niveau d’Air-France 2, la municipalité a relancé l’appel d’offres et retenu une autre entreprise à cause de la défaillance de la première qui est également attributaire du marché d’Ahougnasou. A en croire le maire, les négociations finales sont enclenchées et pourraient aboutir d’ici deux mois au démarrage des travaux.

 AIP


19. Jui, 2017