LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊    DEPOT DE DOSSIERS DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU. DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU   ◊   
DEPECHES

Ellen Johnson Sirleaf lauréate du Prix Mo Ibrahim 2017 (Officiel)

:

 

Le Prix Ibrahim 2017 pour un Leadership d’excellence en Afrique a été décerné, lundi à Londres, à Ellen Johnson Sirleaf, ancienne Présidente du Libéria, annonce la Fondation Mo Ibrahim au terme de la réunion du Comité indépendant d’attribution du Prix.

 

Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria de 2006 à 2017, devient ainsi le cinquième Lauréat du Prix Ibrahim, qui récompense et célèbre l’excellence du leadership sur le continent Africain.

Le Prix Ibrahim vise à distinguer les dirigeants qui, au cours de leur mandat, ont développé leur pays, renforcé la démocratie et les droits humains au bénéfice de leur concitoyens, et ouvert la voie à une prospérité durable et équitable.

 

Dans un communiqué de presse, le Comité du Prix a salué le leadership exceptionnel d’Ellen Johnson Sirleaf, et sa capacité à redresser un pays dévasté par de nombreuses années de guerre civile, et confronté à des défis sans précédent et renouvelés.

 

Selon Dr. Salim Ahmed Salim, Président du Comité du Prix, qui annonçait la décision, Ellen Johnson Sirleaf a pris les rênes d’un pays totalement détruit par la guerre civile et conduit un processus de réconciliation visant à la construction d’une nation et de ses institutions démocratiques.

 

«Tout au long de ses deux mandats, elle a travaillé sans relâche pour le compte de ses concitoyens. Un tel parcours ne peut pas être sans failles, et aujourd´hui, le Libéria reste face à de nombreux défis. En douze années de mandat, Ellen Johnson Sirleaf a coulé les fondations sur lesquelles le Libéria peut désormais poursuivre sa reconstruction», a poursuivi Dr Ahmed Salim.

 

Ellen Johnson Sirleaf a été élue présidente du Libéria le 16 janvier 2006, après avoir remporté les élections nationales de 2005. Après un premier mandat 2006-2011, elle a été réélue avec succès pour un second mandat, 2012-2017.

 

Depuis 2006, le Libéria est le seul des 54 pays du continent à progresser, sans exception, dans chacune des 4 catégories et des 14 sous-catégories de l´Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique. Cela a conduit le pays à remonter de dix places dans le classement général de l´indice au cours de cette période.

 

A l’issue de la délibération du Comité du Prix, Mo Ibrahim, Président de la Fondation a déclaré : «Je suis très heureux de cette décision. Dans des circonstances très difficiles, Ellen Johnson Sirleaf a posé les bases d’un avenir paisible et démocratique, ouvrant la voie à son successeur. Je suis fier de voir la première femme Lauréate du Prix Ibrahim, et j´espère qu’Ellen Johnson Sirleaf continuera à inspirer des générations de femmes sur le continent Africain et au-delà».

 

Ellen Johnson Sirleaf rejoint Hifikepunye Pohamba de Namibie (2014), Pedro Pires du Cabo Verde (2011), Festus Mogae du Bostwana (2008) et Joaquim Chissano du Mozambique (2007) comme Lauréats du Prix Ibrahim. Nelson Mandela a été nommé Lauréat d’honneur lors de la première cérémonie de remise des prix en 2007.

 

Le Prix Ibrahim est doté d’un montant de 5 millions de dollars US, échelonné sur 10 ans, puis 200 000 dollars par an à vie passé cette période. 200 000 dollars US supplémentaires par an, peuvent être attribués pendant 10 ans pour des activités d’intérêt public mise en œuvre par le Lauréat.

 

Les candidats au Prix Ibrahim sont tous d’anciens chefs d’état ou de gouvernement d’un pays Africain, qui ayant été démocratiquement élus, ont quitté leurs fonctions au cours des trois dernières années écoulées, après avoir exercé leur mandat pendant la durée fixée par la constitution de leur pays.

 

TE/APA



13. Fev, 2018