INONDATIONS : LE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE PRESENTE SES CONDOLEANCES LES PLUS ATTRISTEES AUX FAMILLES ENDEUILLEES, EXPRIME SA COMPASSION ET SON SOUTIEN AUX VICTIMES ET A LEURS FAMILLES, SOUHAITE PROMPT RETABLISSEMENT AUX BLESSES. APPELLE TOUTES LES POPULATIONS A OBSERVER LE CIVISME ET LA SOLIDARITE EN SE CONFORMANT AUX MESURES DE SECURITE INDIQUEES PAR LE GOUVERNEMENT   ◊    INVESTIR AUJOURD’HUI A ABIDJAN ET SOURIRE DEMAIN * LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN, PARTENAIRE DES GRANDS EVENEMENTS * LA 4E EDITION DE LA FOIRE INTERNATIONALE D’ABIDJAN (FIA), SE TIENDRA DU 2 AU 13 MAI, AU PALAIS DE LA CULTURE, SOUS LE THEME « LA SECURITE, UN FACTEUR DE CROISSANCE ECONOMIQUE »    ◊   
DEPECHES

‘’Le franc CFA garantit à tous les Etats membres de la stabilité’’, (Ministre français de l’Economie)

:

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le ministre français de l’Econome et des Finances Bruno Le Maire, a estimé, lundi, dans un entretien avec Radio France internationale (RFI) que ‘’le franc CFA garantit à tous les Etats membre de la stabilité’’.

 

Le grand argentier français interrogé par la radio mondiale à l’issue de la réunion des pays de la zone franc CFA, le vendredi 13 avril à Brazzaville (Congo), s’est prononcé sur l’avenir de cette monnaie de plus en plus décriée sur le continent africain.

 

Selon M. Le Maire, ‘’le franc CFA garantit à tous les Etats membres de la stabilité, et c’est important d’avoir de la stabilité monétaire dans un environnement économique qui est toujours plus incertain’’.

 

‘’Il garantit aussi (…) la définition de politiques économiques qui soient cohérentes entre les Etats membres’’, a souligné Bruno Le Maire nonobstant la possibilité de ‘’besoin d’évolution’’ du franc CFA, pour laquelle, il appartient aux Etats membres de la zone franc ‘’de décider ce qu’ils veulent comme avenir’’ de cette monnaie.

 

Entre le changement de nom et l’élargissement de la zone, selon le ministre français de l’Economie, ‘’c’est à eux de le décider’’, indiquant que ‘’la France évidemment est ouverte à toutes les évolutions qui seront proposées par les Etats membres’’ de la zone franc.

 

Sur la question de la création d’une monnaie commune des Etats d’Afrique de l’Ouest, Bruno Le Maire dit vouloir attendre ‘’les propositions’’, insistant que ‘’la France est ouverte à des évolutions du franc CFA’’.

 

‘’A eux de manifester un certain nombre de demandes, que ce soit sur le nom, sur la géographie, sur l’élargissement, sur les systèmes de dépôt des avoirs, c’est aux Etats membres de décider ce qu’ils souhaitent’’, a-t-il martelé.

 

Pour Bruno Le Maire, l’Euro auquel est rattaché le CFA est ‘’une des monnaies les plus stables de la planète’’ qui apporte ‘’l’attractivité pour les investisseurs, qui ont une garantie sur la convertibilité de la monnaie’’.

 

‘’Donc si on veut attirer les investisseurs… Ces investisseurs privés, ils ont besoin de quoi ? Ils ont besoin de stabilité monétaire et c’est ce que garantit la convertibilité avec l’une des monnaies les plus puissantes de la planète ; ils ont besoin d’un climat des affaires qui soit meilleur, disons-le très clairement, ce qui suppose de lutter contre la corruption’’, a expliqué l’argentier français.

 

M. Le Maire dit avoir rappelé à ses homologues africains à Brazzaville ‘’à quel point cette lutte contre la corruption était indispensable pour rendre les pays concernés plus attractifs. Et ils ont besoin d’avoir une visibilité sur la stratégie de diversification économique des Etats de la zone franc’’.

 

HS/ls/APA



17. Avr, 2018