MONSIEUR LE MINISTRE-GOUVERNEUR VA TRES BIENTOT INSTALLER L’INSTITUT DE L’ECONOMIE CIRCULAIRE D’ABIDJAN…    ◊    OBJECTIF, LUTTER EFFICACEMENT CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, CROITRE L’ECONOMIE ET CREER DES MILLIERS D’EMPLOIS POUR LES JEUNES GRACES AUX DECHETS MENAGES ET INDUSTRIELS.   ◊   
DEPECHES

Société Des chercheurs recommandent un observatoire de l’environnement en Côte d’Ivoire

:

Abidjan (Côte d´Ivoire) - Des chercheurs ont recommandé, mardi à Abidjan, la mise place d´un observatoire de l´environnement incluant la gestion des pesticides en Côte d´Ivoire, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

« Deux recommandations essentielles ont été retenues à l´issue de la première édition des journées scientifiques sur les pesticides. Il s´agit de la mise en place d´un observatoire de l´environnement incluant la gestion des pesticides et la mise en place du groupe ivoirien de réflexion et d´étude sur les pesticides», a déclaré Pr Dongo Kouassi.

Il restituait le rapport général de la première édition de ces journées scientifiques sur les pesticides en Côte d´Ivoire qui a réuni pendant 48 heures plus de 350 participants dont des scientifiques, des chercheurs, des agriculteurs et des industriels phytosanitaires.

Ce colloque organisé autour du thème « Utilisation des pesticides en Afrique : état des lieux et perspectives de réduction des produits de synthèse » a été initié par le Projet de gestion des pesticides obsolètes en Côte d´Ivoire (PROGEP-CI) mis en œuvre depuis 2016 pour cinq ans.

L´objectif de ce projet est d´améliorer notamment la gestion des pesticides obsolètes et déchets associés en Côte d´Ivoire qui constituent une véritable menace pour la santé et l´environnement.

De ce fait, ce projet ambitionne de promouvoir une gestion rationnelle des pesticides en Côte d´Ivoire où environ 4000 tonnes de ces produits frauduleux entrent chaque année.

« Les conclusions de ces assises vont nous conduire vers une protection réelle de la santé de nos populations et de l´environnement », a affirmé Pr Gustave Bédi dans un discours de clôture de ces journées scientifiques au nom du ministre ivoirien de l´environnement et du développement durable.

Quatre conférences en session plénière et quatre sessions de communications orales ont notamment meublé ces assises. Plusieurs thèmes dont « l´impact des pesticides sur l´environnement et la santé» et « les alternatives aux pesticides de synthèse», ont été débattus par les participants.

LB/ls/APA



31. Oct, 2018