LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN SOUHAITE UN BON MOIS DE JUILLET A TOUS SES ADMINISTRES   ◊    L’HOTEL DU DISTRICT EST SITUE A L’INTERSECTION DU BOULEVARD DE LA RÉPUBLIQUE ET DE L’AVENUE DELAFOSSE   ◊   
DEPECHES

Santé Santé : La 66e édition de la Journée mondiale des lépreux célébrée à Béoumi

:

La Ville de Béoumi située à un peu plus de 400 km d’Abidjan, dans le centre de la Côte d’Ivoire, a abrité les festivités de la 66ème édition de la Journée mondiale des Lépreux, ce dimanche 10 février 2019, en présence du Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Aka Aouélé.

La Côte d’ivoire s’inscrit donc dans une tendance à la baisse des données épidémiologiques, a révélé le Ministre Aka Aouélé. Pour preuve, ‘’en 2018, 650 nouveaux cas de lèpre ont été dépistés dont 514 malades en traitement à ce jour. Contre 773 nouveaux malades dépistés avec 657 en traitement à fin 2017’’. Selon le Dr Aka Aouélé ‘’moins d’une personne sur 10.000 souffre de la lèpre depuis 2011 en Côte d’Ivoire’’. Dans le district sanitaire de Béoumi, localité qui a accueilli la cérémonie officielle de la célébration de cette 66ème édition de la Journée mondiale des Lépreux, 21 malades on été dépistés en 2018 avec 15 en traitement contre 34 malades dépistés avec 20 en traitement à fin 2017. Ces résultats jugés ‘’satisfaisants’’ par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique ont été obtenus grâce à la détermination du Gouvernement ivoirien et l’ensemble de ses partenaires à traquer cette maladie jusqu’à sa disparition totale.

Jean Marie Yaméogo, Représentant résident de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Côte d’Ivoire, a confirmé les progrès du pays quant à l’éradication de la lèpre. ‘’La Côte d’Ivoire est très proche de l’éradication totale de la lèpre’’ à t-il révélé. Le Représentant résident de l’OMS en Côte d’Ivoire a souligné qu’au niveau mondial, le nombre de malades atteints de la lèpre a considérablement baissé. Ce sont 150.000 cas dépistés actuellement à travers le monde. Si ‘’depuis mars 2000, la lèpre n’est plus un problème de santé publique’’, Jean Marie Yaméogo a déploré le manque de mobilisation des bailleurs de fonds pour l’éradication totale de la lèpre, qui reste assez présente chez les plus jeunes avec ‘’19.000 enfants touchés dans le monde’’. Il a appelé à la mobilisation de moyens humains, matériels et financiers pour l’élimination totale de la lèpre selon la stratégie 2016-2020 de l’Organisation Mondiale de la Santé .

La Représentation en terre ivoirienne de la Fondation Raoul follereau engagée dans la lutte contre la lèpre depuis un demi-siècle à travers le monde, a fait un important don de vivres et non vivres aux malades. L’organisation œuvre également dans l’insertion des malades guéris. La lèpre est une pathologie à manifestation cutanée qui peut attaquer à tout âge. Cependant, lorsqu’elle est vite dépistée, elle se soigne sur une durée de 6 à 12 mois selon le cas, sans laisser de séquelles. ‘’Je portais des tâches insensibles sur la peau sans toutefois les avoir identifiées. J’avais des démangeaisons en public et cela me gênait énormément. Par l’entremise d’une amie, je me suis faite dépistée et aussitôt prise en charge gratuitement. Aujourd’hui, je suis guérie’’, a témoigné Laetitia Djè, une ancienne malade. Le diagnostic et le traitement de la lèpre sont entièrement gratuits en Côte d’Ivoire.

15 personnalités engagées dans la lutte contre la lèpre au niveau national ont été décoré dans l’ordre de la Santé. Ainsi 8 ont été faites commandeurs, 4 officiers et 3 chevaliers par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Dr Aka Aouélé.

AIP



11. Fev, 2019