LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN SOUHAITE UN BON MOIS D´OCTOBRE A TOUS SES ADMINISTRES   ◊    L’HOTEL DU DISTRICT EST SITUE A L’INTERSECTION DU BOULEVARD DE LA RÉPUBLIQUE ET DE L’AVENUE DELAFOSSE   ◊   
DEPECHES

SOCIÉTÉ Les universitaires reçoivent des guides pédagogiques pour une meilleure appropriation du système LMD

:

Abidjan, Les enseignants chercheurs des universités et grandes écoles publiques de Côte d’Ivoire ont reçu mercredi, à l’université Nangui Abrogoua d’Abidjan, dans la commune d´Abobo, une dotation de 10 000 guides pédagogiques en vue de leur permettre une meilleure appropriation de la réforme du système LMD (licence-master-doctorat), adopté le 3 septembre 2012.

Dans le même temps, tous les étudiants de ces structures universitaires bénéficiaires recevront chacun une plaquette, soit un total de 150 000 exemplaires disponibles en tant qu’outils didactiques, méthodologique et pédagogiques pour permettre à la Côte d’Ivoire de s’aligner sur les standards internationaux en matière de mise en œuvre dudit système.

Ces ouvrages sont le fruit de la « bonne coopération » entre la France et la Côte d’Ivoire à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D), dans le cadre de la mise œuvre du projet d’Appui à la modernisation et à la réforme des universités et grandes écoles de Côte d’Ivoire (AMRUGE-CI).

Selon l’Ambassadeur de la France, Gilles Huberson, son pays attache une importance à toutes les questions touchant à l’éducation et à la formation avec un appui financier déjà évalué à 201 milliards de francs CFA, d’où son engagement à ce projet de réforme du système LMD aux côtés de la Côte d’Ivoire.

Les guides pédagogiques et plaquettes, a-t-il espéré, non seulement, faciliteront la compréhension de la réforme LMD par tous les acteurs, mais aussi l’enseignement des professeurs et une interaction « plus facile » avec les étudiants.

Le ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Albert Mabri Toikeusse, a exprimé la gratitude de l’Etat ivoirien aux partenaires et experts pour cette réforme qui appelle un nouveau dispositif.

Cette nouvelle approche vise à améliorer la gouvernance des établissements d’enseignement supérieur, à restructurer et à reconfigurer les curricula pour les professionnaliser, à engager un programme national d’appropriation et à sensibiliser et former le personnel administratif et technique sur les nouveaux outils de gestion académiques.

"L´Etat de Côte d´Ivoire a consenti un effort financier sans précédent pour le développement de notre système d´enseignement supérieur et de recherche. Nous sommes conscients que notre objectif de créer un environnement propice à la mise en œuvre du LMD n´est pas encore atteint. C´est pour cela que l´Etat de Côte d´Ivoire et les partenaires au développement se sont engagés à nous apporter leurs appuis", a-t-il souligné.

La France a consenti un effort de 913 M€ (600 milliards de FCFA), portant sur des créances commerciales au profit de la Côte d’Ivoire dans l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, le 26 juin 2012. A ce montant, s’ajoute l’effort concernant les créances françaises d’aide publique au développement et qui entrent dans le périmètre du C2D, à savoir 1900 milliards de FCFA.



14. Mar, 2019