LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN SOUHAITE UN BON MOIS DE DECEMBRE A TOUS SES ADMINISTRES   ◊    L’HOTEL DU DISTRICT EST SITUE A L’INTERSECTION DU BOULEVARD DE LA RÉPUBLIQUE ET DE L’AVENUE DELAFOSSE   ◊   
DEPECHES

SOCIETE : LES TRAVAUX D’OUVERTURE DE L’EMBOUCHURE DU FLEUVE COMOE LANCES LUNDI A BASSAM POUR 38,42 MILLIARDS FCFA

:

 

 
 


Les travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam ( 40km au Sud-Est d’Abidjan), un ouvrage d’envergure d’un coût global de 38,42 milliards FCFA, seront lancés lundi dans cette localité en présence du vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan, annonce une note d’information transmise dimanche à APA par le ministère de l’environnement et du développement durable.

Cette ouverture de l’embouchure de la Comoé qui s’inscrit dans le cadre du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié (PABC), a entre autres pour objectif d’améliorer le renouvellement des eaux de la lagune Ebrié en favorisant l’échange entre la mer et la lagune et d’évacuer les eaux et les apports du Comoé vers la mer lors des crues.

« Le projet d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé vise à augmenter le degré de salinité de l’eau de la baie, réduire la prolifération des plantes d’eau douce, améliorer l’écosystème de la baie au niveau de la région de Grand-Bassam, soutenir l’activité actuelle de la pêche artisanale et développer l’activité de pêche côtière », explique par ailleurs, la note.

Ces travaux comporteront des terrassements et des dragages, la mise en place de Géotextile pour la protection des talus dans la lagune et pour les épis ainsi que la réalisation des ouvrages de protection de l’embouchure.

Le projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié ( PABC), dans lequel s’inscrit l’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé, est une initiative conjointe du gouvernement ivoirien et du royaume du Maroc visant à répondre aux besoins prioritaires de reconstruction des infrastructures du pays.

Initié en 2014, ce projet dont le coût global a été évalué à 282 milliards FCFA, est financé par l’État de Côte d’Ivoire avec l’appui des bailleurs de fonds arabes.

Quant aux travaux d’ouverture de l’embouchure de la Comoé, ils sont co-financés par l’État de Côte d’Ivoire et des institutions financières arabes à hauteur de 38,42 milliards FCFA pour un délai de réalisation de 22 mois.

LB/ls/APA
     






11. Nov, 2019