RESULTATS PRIX ADO DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU DISTRICT D’ABIDJAN 2017   ◊    4E EDITION DU PRIX "ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT". DOTE D´UNE ENVELOPPE GLOBALE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA. . LES DOSSIERS SERONT REÇUS DU 21 AU 26 AOUT 2017 AU PLATEAU, IMMEUBLE LE SIGNAL, BVD DE LA REPUBLIQUE DE 7 H A 17H   ◊   
DISCOURS ET INTERVENTIONS

L’intégralité de l’allocution du Gouverneur Robert Beugré MAMBE à l’occasion de la cérémonie de remise des clefs de la ville d’Abidjan, mercredi 01 juin, à la salle Félix Houphouët Boigny de l’Hôtel du District Autonome d’Abidjan, à Son Excellence John Dramani Mahama, Président de la République du Ghana, lors de sa visite officielle en Côte d’Ivoire du 01 au 02 juin 2016.

Excellence Monsieur le Président  de la République sœur du Ghana ;

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, représentant  Son Excellence Monsieur le Président de la République ;
Mesdames et Messieurs les Ministres venus de la République sœur  du Ghana ;
Mesdames et Messieurs les Ministres de  Côte d’Ivoire ;
Mesdames et Messieurs les  représentants des Présidents d’Institutions ;
Honorables députés ;   Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ;
Mesdames et Messieurs les maires ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux  et Chefs de service ;
Honorables Chefs traditionnels et Guides religieux ;   Mesdames et Messieurs  en vos rangs, grades et qualités.

Excellence Monsieur le Président de la République,
Par les articulations de l’histoire et par le jeu de domino de la volonté de la Providence, le Ghana et la Côte d’Ivoire sont des pays voisins.
Pour ceux qui observent avec sérénité et apaisement le déroulé de la vie humaine, aussi bien au titre des nations qu’à celui des hommes pris individuellement, le voisin, pour chacun de nous, est un miroir. C’est-à-dire un instrument qui nous renvoie, à tout instant, notre propre image et nous induit à rechercher ce qu’il y a de meilleur en nous, et à faire comme le voisin, ce qu’il fait de bien chez lui.


Le voisin est donc une chance, un indicateur, un accompagnateur, un référent de tous les instants.
Excellence Monsieur le Président de la République, votre beau pays, beau par la culture, beau par la qualité des hommes, beau par les ambitions de sa jeunesse, beau par le charme révélateur de son histoire, est une référence pour nous en Côte d’Ivoire. Notre pays dont le Président,  Son Excellence Alassane OUATTARA, se plait à décrire les ambitions de paix avec ses voisins, d’harmonie avec ses voisins, d’amitié avec ses voisins, de solidarité avec ses voisins et de complémentarité avec ses voisins.


Que nous enseigne le GHANA, Excellence Monsieur le Président de la République ?
Le Ghana nous enseigne que le développement de l’Homme, dès sa tendre enfance, peut s’appuyer sur la capacité de tous les hommes à se prendre en charge.
En effet, dans votre pays, la formation dont bénéficient les jeunes les dispose à embrasser plusieurs métiers à la sortie de l’adolescence, ce qui les rend aptes à s’adapter aux aléas qui, souvent, ne manquent pas de survenir dans leur parcours initiatique de la vie.
Ce faisant, les jeunes Ghanéens allient, avec aisance, le manuel et l’intellectuel, organisant ainsi la jonction de l’objectif et du subjectif.


Cette posture les débarrasse de tout complexe que ce soit d’infériorité que de supériorité.
Nous comprenons ainsi pourquoi, dans les compétitions sportives internationales  et  surtout dans les compétitions de  football, les jeunes Ghanéens dictent leur loi, même aux nations réputées être des flambeaux du football mondial.  Je vais citer quelques pays : le Brésil, le Ghana dicte sa loi ;  l’Espagne le Ghana dicte sa loi ;  l’Allemagne, le Ghana dicte ses lois ;   la France, le Ghana dicte ses lois, et même la Côte d’Ivoire.
Monsieur le Président, le jeune Ghanéen est forgé, je dis bien forgé, pour se prendre en charge. Il n’est donc pas étonnant que l’une des caractéristiques des hommes et des femmes de votre beau pays soit l’initiative privée doublée de l’originalité des réalisations.


C’est un exemple dans la sous-région ouest africaine et en Afrique au sud du Sahara.
Nous sommes donc fiers de vous accueillir en terre ivoirienne et vous disons « AKWABA » dans le pays de votre frère, le Président Alassane Ouattara.


Votre frère, Monsieur le Président, est un économiste rompu à la mécanique financière, homme de dialogue apaisé, homme de compromis sans compromission, dans un esprit de lecture avancée des réalités présentes et futures. Ici, vous avez rencontré et vous  rencontrerez un Chef d’Etat, grand homme d’Etat, qui, aux côtés du Président Félix Houphouët-Boigny, s’est nourri de l’esprit de dialogue, de méditation silencieuse et de l’ouverture d’esprit active, et qui est soutenu dans sa tâche, depuis 2011, par son aîné le Président Henri Konan Bédié, un sage parmi les sages.
Son Excellence Monsieur  le Président  Alassane Ouattara est un homme de paix, animateur de paix. C’est pourquoi, à Abidjan, nous voulons la paix, la paix avec nos frères et sœurs qui vivent en harmonie avec nous ; la paix avec notre ville-sœur, Accra ; la paix avec toutes les villes  du Ghana ; la paix avec toutes les villes  d’Afrique, pour nous consacrer à une tâche plus noble à savoir, le bien-être de nos populations.


Les Ivoiriens du nord, du Sud, de l’est, du Centre, de l’Ouest  ont chacun une partie de son cœur au Ghana.                 C’est pourquoi, nous vous rendons hommage, Excellence Monsieur le Président de la République, pour l’accueil que vous avez réservé à vos frères et sœurs ivoiriens qui ont cherché refuge auprès de vous, à cause de nos incompréhensions  momentanées, que votre frère, Son Excellence Monsieur le Président Alassane Ouattara, s’emploie à aplanir, avec votre concours et votre soutien.


Merci pour votre hospitalité.
 Excellence Monsieur le Président de la République, puissent Abidjan et Accra, grâce à votre soutien, mettre en œuvre une coopération exemplaire en matière de développement,  pour offrir à nos populations; un espace multidimensionnel d’échanges intelligent, sécurisé et propice à l’émergence de nos deux pays.
Heureux de vous accueillir Excellence Monsieur le Président de la République, les chefs traditionnels ici présents et les nombreux chefs traditionnels qui sont encore sur l’esplanade de l’Hôtel du District d’Abidjan, le Conseil du District Autonome d’Abidjan  me chargent  de vous prier d’accepter que, tout à l’heure, je puisse, en leur nom, vous remettre les clefs de la ville que nous avons confectionnées, à l’occasion.
De même, la qualité des  liens de proximité avec notre pays voisin, le Ghana, nous conduit à faire de vous citoyen d’honneur  du District Autonome  d’Abidjan. Et tout à l’heure, nous allons aussi vous remettre un diplôme  qui consacre ce statut.


Monsieur le Président, vous avez devant vous des frères et des sœurs, gardiens de la tradition. Après délibération, ils ont décidé de vous intégrer dans leur collectivité traditionnelle, parce que ce sont les  « DOUGBO » qui sont au pouvoir,  au rang de « DOUGBO DJEHOU ».  C´est-à-dire la catégorie la plus élevée de la génération qui dirige actuellement nos villages et nos cités. Ce sont des boucliers de la Communauté donc les traditionnels chefs font de vous un « DOUGBO DJEHOU ».


Monsieur  le Président, quand vous avez été intégré dans le groupe des chefs traditionnels, il fallait vous donner un nom. Et le nom, en accord avec les chefs, que nous vous donnons  est un nom très particulier. Je vais demander à toute la collectivité de prononcer ce nom après que je l’ai indiqué. Ce nom c’est « NDJEKOUALE TEHO ».
Monsieur le Président, ce nom signifie  faiseur de paix. Vous êtes un homme de paix, un chercheur de paix, un articulateur de paix et un gardien pour la paix. C’est pourquoi vos frères vous ont donné ce nom.
Votre épouse dans la communauté traditionnelle aura pour nom  « AWO » que nous allons répéter. « AWO »,  c’est le nombre dix.  Monsieur le Président, chez nous, dix est très caractéristique parce que c’est le sommet de l’articulation familiale. Et pour ceux qui savent, dix renvoie  à l’unité. Et l’unité renvoie à Dieu et Dieu  renvoie à la fécondité. C’est pourquoi, votre épouse a pour nom  « AWO ».


Au regard de vos attributs nouveaux de chef traditionnel, vos frères  et sœurs chefs traditionnels ont décidé de vous habiller comme eux. C’est pourquoi, ils ont décidé de vous offrir d’abord un gros pagne que je vous présenterai tout à l’heure. Ensuite un couvre-chef, ensuite des sandales, ensuite une canne qui représente la canne de l’autorité temporelle et de l’autorité spirituelle parce que vous êtes un chef. Et ils vont vous donner aussi un chasse-mouches. Le chasse-mouches a pour particularité d’agir pour éloigner  non seulement de votre entourage tous les esprits ténébreux qui peuvent gêner votre travail, mais  d’éloigner du Ghana tous les esprits qui peuvent gêner votre fonction de Président de la République.


Votre épouse en équivalence aura aussi des cadeaux que nous allons vous prier respectueusement  d’accepter de lui porter parce que  d’autres fonctions l’ont retenu ailleurs.
Monsieur  le Président de la République,  au nom donc de toutes les populations du District Autonome d’Abidjan, nous vous disons « AKWABA ». C´est-à-dire bienvenue en Côte d’Ivoire. Bienvenue à Abidjan. Vous êtes ici, Monsieur  le Président, chez vous.

Je vous remercie.

                                                                                                                                                                               Robert Beugré MAMBE
                                                                                                                                                  Gouverneur du District Autonome d’Abidjan




01. Jui, 2016