LE GOUVERNEUR DU DISTRICT D´ ABIDJAN, ROBERT BEUGRE MAMBE ET SON CONSEIL ORGANISE UNE CEREMONIE D’HOMMAGE AUX FEMMES ACTIVES POUR LEUR CONTRIBUTION AU SUCCES DES 8 EMES JEUX DE LA FRANCOPHONIE ET LEUR SOUTIEN A LA POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DU CHEF DE L’ETAT, VENDREDI 27 JUILLET 2018 A 9H AU COMPLEXE HOTELIER SONGON PARK.   ◊    INONDATIONS : LE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE PRESENTE SES CONDOLEANCES LES PLUS ATTRISTEES AUX FAMILLES ENDEUILLEES, EXPRIME SA COMPASSION ET SON SOUTIEN AUX VICTIMES ET A LEURS FAMILLES, SOUHAITE PROMPT RETABLISSEMENT AUX BLESSES. APPELLE TOUTES LES POPULATIONS A OBSERVER LE CIVISME ET LA SOLIDARITE EN SE CONFORMANT AUX MESURES DE SECURITE INDIQUEES PAR LE GOUVERNEMENT   ◊   
DISCOURS ET INTERVENTIONS

Discours de monsieur le ministre Robert Beugré Mambé, lors de la cérémonie de clôture des VIIIes jeux de la Francophonie Abidjan 2017 le 30 juillet 2017 au stade de L’Injs à Marcory en présence du Vice-président, Daniel Kablan Duncan

« La francophonie est la synthèse   des sociétés occidentale, africaine et asiatique »

 

Au nom du comité d’organisation,  j’exprime ma respectueuse gratitude à son Excellence Monsieur   le  Président Alassane Ouattara, président de la République,  qui a consenti d’énormes sacrifices financiers  pour exprimer toute son affection à la jeunesse ivoirienne et à la jeunesse francophone et vous demande de lui faire un banc mérité.

 

Excellence Monsieur  le Vice-Président, les actions du président de la République   dépassent les frontières ivoiriennes, c’est pourquoi l’Organisation internationale des régions francophones, avec à sa tète  son président,   Laurent Wauquiez, et son vice-président, le  Premier ministre   Ahoussou  Jeannot, et toute l’organisation de cette grande institution internationale  francophone ont décidé d’honorer le  chef de l’Etat  en lui attribuant un trophée spécifique  que je demande au Premier ministre Ahoussou Jeannot de bien vouloir  vous  remettre à présent.

 

Excellence Monsieur  le Vice-Président, je voudrais vous exprimer toute la gratitude du comité d’organisation pour votre rigueur,  votre  soutien  constant et tout l’attachement que vous avez su exprimer  au comité d’organisation pendant toute la préparation  de ces VIIIes jeux.

 

Monsieur  le Vice- Président,  à présent, je vous invite  à bien vouloir recevoir de la part de  l’Organisation  internationale des régions francophones, ce trophée dédié à son Excellence Monsieur  le  Président Alassane Ouattara, pour les grandes ambitions qu’il a pour les pays francophones et pour la Côte d’Ivoire en particulier.   Nous applaudissons  le vice- président qui saura traduire  à son excellence le président  de la République, la haute considération de l’Organisation internationale des régions francophones.

 

Monsieur  le Vice-Président, vous avez toujours fait confiance à la capacité des Ivoiriens à relever les grands défis  et vous nous avez toujours  exprimé votre  grande sincérité quant à la possibilité que nous avions d’organiser ces VIIIes jeux de la francophonie. Nous vous rendons un hommage Monsieur  le Vice- Président, de même,  nous vous  prions  de   traduire nos remerciements à Monsieur le  Premier ministre, un grand technicien, un homme habile, humble et travailleur  qui a toujours su soutenir dans les moments difficiles, le comité d’organisation, parce que,  comme vous le disiez,  cette  organisation n’a toujours pas été un fleuve tranquille, mais le Premier ministre a toujours su nous encourager et nous soutenir.

 

Avec votre permission,  je voudrais exprimer maintenant toute ma gratitude à tous les maires du  District Autonome d’Abidjan,  à tous les présidents de régions de Côte d’Ivoire pour leur soutien remarquable. Mes remerciements vont à l’endroit  de la secrétaire générale de l’OIF, à l’administrateur de l’OIF, au directeur général   du Comité international des jeux  de la francophonie,  à tous les    experts  qui se sont mobilisés pour la qualité des compétences qui nous ont  aidés  dans  l’organisation de ces jeux. 

 

Vous voyez  que j’ai mis les ministres à la fin, parce qu’avec les ministres du gouvernement, nous avons formé une équipe monolithique,  soudée.  Ils ont toujours été là, quand nous avions besoin d’eux, ils nous ont donné leurs avis, leurs conseils,  leurs soutiens, c’est grâce à tout cela  que les VIIIes  jeux de la francophonie ont pu  être organisés dans les meilleures conditions possibles, je voudrais  qu’on les applaudisse, qu’on les encourage, qu’on les félicite.

 

Je me souviendrai, Monsieur le Vice-Président, toujours avec beaucoup  de respect,  des  énormes  sacrifices consentis par le président  directeur général de Snedai, le ministre Adama  Bictogo, homme de défis.

 

Je voudrais féliciter les ingénieurs, les architectes  qui ont travaillé avec nous pour la réussite de ces jeux. Je  voudrais  en outre exprimer  ma reconnaissance au directeur national du Bureau des études techniques et de développement pour la rigueur de ses agents  et sa constante présence  à nos côtés. Et enfin je voudrais remercier les bureaux de contrôle qui ont été toujours avec nous au moment où nous devions  prendre les décisions les plus importantes au plan  technique.

 

Je salue  avec un grand respect les chefs religieux, traditionnels qui ont pris en main l’organisation de ces jeux en adressant des prières journalières au seigneur  Dieu  Tout Puissant, Lui qui est l’Omniscient, pour leur courtoisie, vigilance,  leurs avis et  leur patriotisme  contagieux. Merci enfin au nombreux  volontaires nationaux et internationaux pour leur dévouement

 

Enfin Monsieur  le Vice- Président, je voudrais dire une  chose qui me tient à cœur.  La  vraie force  et l’identité réelle  de la francophonie,  c’est qu’elle  est la synthèse   de la société occidentale qui baigne dans un  cartésianisme  rectifié, de la société africaine marquée par un humanisme assumé  qu’il faut sauvegarder après l’avoir refondé  et enfin  d’une société asiatique marquée par un regard pesé sur  les liens entre   l’homme et la nature.

 

C’est une francophonie de la raison, du cœur, du respect mutuel et du respect de la personne humaine. C’est cette francophonie que  la Côte d’ Ivoire a voulu vous offrir, que la Côte d’ Ivoire s’est efforcée de  vous offrir, que  la Côte d’ Ivoire vous a offerte. Par cette francophonie nouvelle,  la jeunesse de tous les continents, de toutes les nations est l’oxygène des nations.

 

Puise  Dieu conduire chaque délégué, chaque compétiteur  jusqu’ à  son domicile familial, dans la paix et la fraternité.

 

Vive la jeunesse francophone

 

Je vous remercie 



30. Juil, 2017