MONSIEUR ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN INFORME LA POPULATION ABIDJANAISE QUE SON EXCELLENCE MADAME LA GOUVERNEURE GENERALE DU CANADA, LA TRES HONORABLE JULIE PAYETTE, SERA FAITE CITOYENNE D’HONNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN ET RECEVRA PAR LA MEME OCCASION LES CLEFS DE LA VILLE, LE VENDREDI 26 OCTOBRE 2018 A LA SALLE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE L’HOTEL DU DISTRICT D’ABIDJAN   ◊    LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊   
DISCOURS ET INTERVENTIONS

Discours de monsieur le ministre gouverneur Robert Beugré Mambé, lors de l´ouverture de la conférence des premières Dames de l´Afrique de l´ouest et du Sahel, le mardi 17 octobre 2017, au Sofitel Hôtel Ivoire d´Abidjan.

Excellence Madame la Première Dame de Côte d´Ivoire ;

Excellences Mesdames les Premières Dames venues de :

Madame et Messieurs les Présidents d´institution ;

Mesdames et Messieurs les Ministres ;

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques ;

Madame le SG de Préfecture assurant l´intérim du Préfet d’Abidjan ;

Mesdames et Messieurs les Députés ;

Mesdames et Messieurs les Maires ;

Mesdames et Messieurs les Officiers Généraux, Officiers Supérieurs ;

Mesdames et Messieurs les Présidents Directeurs Généraux, Directeurs et Chefs de Services ;

 

 

 

Honorables Chefs Traditionnels ;

Distingués Chefs Religieux ;

Honorables Invités ;

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs ;

En vos Rangs, Grades et Qualités.

Excellences Mesdames Les PREMIÈRES DAMES venues des Pays amis, la joie et l´émotion qui nous envahissent de vous voir en si grand nombre à ABIDJAN, capitale économique de la Côte d´Ivoire sont grandes et manifestes à l´idée que vos honorables époux et vos pays aient accepté que vous soyez dans la patrie de votre sœur Madame Dominique Ouattara et de son illustre époux, notre bien aimé Président, son Excellence Alassane Ouattara.

 

 

C´est pourquoi, je voudrais, très respectueusement, au nom de la population, et du Conseil du DISTRICT AUTONOME DABIDJAN vous dire AKWABA, c´est à dire Bienvenue en Côte d´Ivoire.

Vous allez vous mêmes constater qu´ici, dans notre pays, AKWABA n´est pas un vain mot mais un comportement. Comme le dirait Monsieur DIORI du Niger, membre de la délégation du Niger aux huitièmes jeux de la Francophonie.

Les enfants d’Abidjan, sachant que je devais vous rencontrer ce matin, m´ont confié un message important pour vous.

En voici la teneur.

Dites à nos pères et mères, et à nos aînés, les adultes :

 

 

1. De ne pas nous donner vie et de nous abandonner.

2. De faire nos documents d´identité et de nous mettre à l’école car dans notre pays la Côte d’Ivoire l’école est obligatoire.

3. De ne pas nous utiliser prématurément comme main d’œuvre, car chaque chose à son temps.

4. De ne pas confondre la formation au courage et au goût du travail que nous donnent nos parents pendant les congés scolaires dans les champs avec ce qu’on appelle le travail des enfants. Ces amalgames nous éloignent de nos réalités et nous livrent à l’errance dans nos villages pendant les vacances et nous risquons de prendre de mauvaises habitudes.

5. De ne pas nous servir sur les chaînes de télévisions incontrôlées la violence, les rapports d’intimité trop osés, les langages vulgaires et agressifs.

 

 

6. De ne pas afficher interdit aux moins de 10 ans alors qu’ils devraient afficher aux moins de 50 ans.

7. De ne pas nous utiliser sur les réseaux sociaux pour chercher à porter atteinte à l’honneur et à la stabilité de nos pays.

En résumé, nous demandons aux adultes d’être plus attentifs à notre éducation basée sur le goût de l’effort et la crainte de Dieu dans un esprit de tolérance et de combat contre nos propres défauts.

Et de ne pas nous sortir de nos classes pour régler leurs conflits politiques.

 

Les enfants m´ont demandé de vous dire merci parce que vous vous occupez de l’autonomisation de leurs mamans. Ici, en Côte d’Ivoire, grâce à DOMINIQUE ET À SON TENDRE ÉPOUX, le FAFCI aide nos mamans à être autonomes.

 

Nous voulons vous encourager à amplifier les actions en faveur de nos mamans et de penser à soutenir nos papas en les encourageant à saisir toutes les opportunités que leur offrent les gouvernements des différents pays sinon, ils deviendront plus passifs, plus oisifs et risquent de croire que les bénéfices réalisés par nos mamans sont leur argent de poche.

 

Nous comptons sur vous, chères mamans bien aimées, vous qui êtes les mères de millions d’enfants. Fin de la lettre des enfants.

Ne pouvant plus rien ajouter à la lettre des enfants, Excellences Mesdames les Premières Dames, nous souhaitons la bienvenue en terre ivoirienne et pleins succès à vos travaux.

 

Je vous remercie. 

 



17. Oct, 2017