LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES INFORME L’ENSEMBLE DU PERSONNEL DU DISTRICT AUTONOME QU’UNE SEANCE DE VACCINATION DE LA DEUXIEME DOSE CONTRE LE TETANOS SERA ORGANISEE LE MERCREDI 21 FEVRIER 2018   ◊    DANS LE CADRE DE LA COOPERATION DECENTRALISEE, LA PRESIDENTE D’ILE DE FRANCE, MME PECRESSE EFFECTUERA DU 27 AU 28 FEVRIER UNE VISITE A ABIDJAN OU ELLE SERA REÇU LE 28 FEVRIER 2018 A 9H A LA SALLE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY POUR LA SIGNATURE D’UN ACCORD DE JUMELAGE ENTRE SON ENTITE ET LE DSTRICT D’ABIDJAN   ◊   
DISCOURS ET INTERVENTIONS

ALLOCUTION DU MINISTRE ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA SORTIE OFFICIELLE DE LA 51ème PROMOTION DES ETUDIANTS DE L’ENS, LE MERCREDI 20 DECEMBRE 2017.

 

Monsieur le Ministre AMOAKON Edjampan ;

Madame la Ministre Jacqueline OBLE ;

Madame la Directrice du Cabinet, représentant  Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ;

Madame la Secrétaire Générale Adjointe, représentant Madame la Grande Chancelière ;

Monsieur le Conseillé Technique, représentant Madame la Ministre de l’Education Nationale ;

Éminents Professeurs de l’Ecole Normale Supérieure et des Universités ;

Éminents Présidents des Facultés ;

Honorables Chefs Traditionnels et Religieux ;

Chers amis Etudiants de l’Ecole Normale Supérieure ;

Chers amis de la 51ème promotion de l’Ecole Normale Supérieure, promotion Robert Beugré MAMBE.

 

 

Monsieur le Directeur Général, nous venons de vivre un événement d’une solide capacité humaine.  Ce que nous vivons ici me bouleverse autant que cela m’interpelle énormément  parce que, monsieur le Directeur Général, nous avons écouté le discours des Etudiants ; nous avons écouté votre discours ; nous avons écouté le discours de Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur, nous avons écouté le passage de témoins. Nous avons aussi écouté les réponses de la 51ème promotion à nos interrogations. Tout cela est bouleversant. Bouleversant parce que nous sommes dans le cœur de l’avenir de notre pays. Nous sommes dans le cœur de l’avenir de notre pays parce que les Enseignants sont la conscience de la Nation. Je répète, les Enseignants sont la conscience de la Nation. Je voudrais qu’on les applaudisse très fort. C’est pourquoi je suis venu saluer les 1888  meilleurs de cette année. Je suis venu les saluer. Je suis venu les féliciter et les encourager. Je suis venu féliciter le Directeur Général de l’Ecole Normale Supérieure et je suis venu féliciter les Etudiants et le Corps Administratif. 

 

Pour moi, désormais j’ai appellerai l’Ecole Normale Supérieure « la Normale ». Voici votre nom :       « la Normale ». Si vous entendez dans mes discours « la Normale », il s’agit de l’Ecole Normale Supérieure. Pourquoi vous êtes « la Normale » ? Parce que cette école est le laboratoire de la Science et de la Conscience. « Science » et « Conscience ». Si nous prenons la Science, elle a des vecteurs multiples. Quant à la Conscience, elle est la science enracinée dans l’homme. C’est pourquoi cette école est respectée, respectable et sera toujours respectée. 

 

Grâce à l’Ecole Normale Supérieure, la Côte d’Ivoire va faire naître des élus dans tous les domaines de l’activité humaine et de l’activité de la nation. Que ce soit dans les mathématiques, en physique, en chimie, en littérature, en philosophie, dans les arts, dans la culture, dans les sciences juridiques, dans les sciences humaines tout court, dans tous les domaines de la vie. L’Ecole Normale Supérieure        « la Normale » va faire naitre des génies. C’est pourquoi, je n’ai pas hésité Monsieur le Directeur Général, à accepter le parrainage pour lequel  j’ai  été sollicité. Et je voudrais venir humblement auprès de vous, monsieur le Directeur Général, pour dire que si les Etudiants m’avaient demandé de leur trouver un parrain, je vous aurais désigné  pour être leur parrain. Parce que Monsieur le Directeur Général, j’ai trouvé en vous un homme humble mais déterminé, humble mais efficace, humble mais rigoureux, humble mais très attaché à la valeur de l’Homme. Voici ce qui vous caractérise et voici ce qui caractérise aujourd’hui l’Ecole Normale Supérieur que j’appelle « la Normale ».      

 

  Chers amis de la 51ème promotion, je voudrais que l’assemblée se lève, pour vous ovationner, pour vous féliciter, parce que vous avez hérité de la Nation. Bravo à tous. 

 

Je voudrais, avec votre permission, vous faire juste un petit cadeau. Je risque de vous surprendre, parce que le cadeau est invisible. Mais ne vous en faites pas, il en aura deux. Un premier cadeau qui est invisible et un deuxième que vous verrez plus tard. Voici le premier cadeau que je suis venu vous offrir ce matin. Ce cadeau me tient à cœur. Ce cadeau, c’est de prendre conscience avec vous et partager avec vous cette vérité que nul homme ne peut se passer des autres  quelque soit le pays. C’est que la vie délivre trois diplômes. Il faut retenir le nombre « 3 ». La vie délivre trois diplômes.

Le 1er diplôme c’est celui que le Directeur Général et tout le corps Professoral vous a délivré au nom de la Nation, et je voudrais qu’on vous applaudisse encore. Le deuxième diplôme, c’est celui de la Vie. Il est composé de la qualité de vos pensées, de vos paroles, et de vos actes. Voici le deuxième diplôme que donne la vie. Le troisième diplôme, c’est un diplôme invisible, parce qu’il est purement intérieur. Deux personnes seulement voient votre diplôme : votre conscience et DIEU.

Voici le premier cadeau que je voudrais vous offrir ; à savoir les trois diplômes de la vie. Le troisième diplôme est intérieur et le premier diplôme scolaire. Voici la première chose que je voudrais partager avec vous ce matin. C’est vous dire que la vie est une grande école. La vie est un livre ouvert à la disposition de ceux et celles qui peuvent garder le silence. J’ai été émerveillé par le discours de votre Représentant et par le discours du Directeur Général qui ont un point commun : « le silence ». Oui chers amis ! En effet, le silence est le crevet dans lequel les grandes choses se réalisent. Quand Dieu devait créer l’univers, il l’a créé dans le silence. Absence totale de témoins.

 

Il l’a créé dans le silence. Quand un enfant doit naître, il est conçu, il grandit et il émerge dans le silence, sauf quand il doit naître, et qu’il émet le premier cri de douleur dans le silence. Quand notre maman veut nous faire une bonne  cuisine, elle ne fait pas la cuisine au dehors, elle fait la cuisine dans le silence avec son cœur et son art. Quand un étudiant doit réussir ses examens, il ne va pas étudier dans le tintamarre du dehors. Il étudie dans le silence, et les résultats sont là pour prouver qu’il a vraiment étudié.

 

Donc je voudrais partager avec vous la clé de la vie de tout homme, c’est le silence. Dernière chose que je voudrais partager avec vous, avant de passer au deuxième cadeau, nous devons ensemble savoir que le silence est comme la lumière. La lumière ne fait pas de bruit. Quand une ampoule commence à faire du bruit, c’est qu’elle est en train de se gâter. Mais l’ampoule qui ne fait pas de bruit est forte. Donc la lumière ne fait pas de bruit. Un homme de Dieu, un homme de qualité, une promotion de qualité, comme celle qui vient d’être honorée  ne fait pas de bruit, mais elle agit dans le silence.

 

 

Je voudrais partager le silence de la 51ème promotion avec celui de la 52ème promotion, de génération en génération. Chers amis de l’ENS, chers amis de « la Normale », que le silence soit la clé de « la Normale ». Désormais, le silence, la clé de « la Normale ». Mais ne vous en faites pas, celui qui garde le silence n’est pas un paresseux. Celui qui garde le silence laisse la place à la lumière de faire son travail de rassemblement, de cohésion et d’appropriation de la vérité. 

 

Vous allez dans la vie active. Chers amis, la seule clé que nous vous donnons, c’est la clé du silence, la clé de la  confiance en vous, la clé du combat, parce que la vie scolaire est terminée, mais la  vie que vous allez entamer maintenant est encore plus difficile. Le seul diplôme qu’on va vous délivrer, c’est celui de la reconnaissance. Je vous confie tous à la miséricorde de DIEU. Que DIEU veille sur cette 51ème promotion. Que Dieu veille sur la 52ème promotion, sur la 53ème promotion, sur l’ENS et  « La Normale » et que cette Grande Ecole qui est une école prestigieuse, fasse la fierté de notre nation. C’est ce que je suis venu partager avec vous. C’est pourquoi je suis venu ce matin à vos côtés. 

 

 Je voudrais, chers amis de la 51ème promotion et de la 52ème  promotion vous prier de vous lever pour qu’on applaudisse le Directeur Général, le corps Professoral et le corps Administratif de  « La Normale ». Merci beaucoup. Sachez que la beauté de votre promotion et  de celle qui va vous suivre est déjà pour moi une grande richesse. Je ne pourrai jamais vous exprimer les sensations de joie immense qui sont les miennes de vous voir ainsi, comme la Côte d’Ivoire le souhaite : des hommes et des femmes respectueux des uns et des autres, respectueux de la personne humaine, respectueux de la hiérarchie. Je suis tout conscient de la tâche qui attend les membres de la promotion. C’est une chose extraordinaire, mais vous allez avoir le temps de décrypter tout ce que nous avons dit et un jour vous nous direz : il avait raison.

 

Avec tous les membres du Bureau du Conseil du District autonome d’Abidjan qui ont précédé mon arrivée ici, nous nous sommes mis d’accord pour bien observer l’école, pour bien la regarder. Monsieur le Directeur Général, Honorable Professeur de l’ENS, « La Normale », Honorables Membres de l’Administration, au nom de la 51ème promotion de « La Normale » et au nom de leurs cadets la 52ème promotion, nous prenons l’engagement devant vous d’offrir à l’Ecole Normale Supérieure   « La Normale » un amphithéâtre de 600 places.

 

Monsieur le Directeur Général, en le faisant, Nous n’avons aucun mérite. Nous nous inscrivons dans la ligne des préoccupations du Gouvernement et du Chef de l’Etat. Je voudrais vous dire que chez votre voisin  de l’Université Félix Houphouët Boigny, il y a deux amphithéâtres qui accueillent les visiteurs par la route venant de Bingerville et un bâtiment en U qui embrasse les visiteurs quand on y entre.

 

Pour vous donner le parallélisme, c’est le District qui a offert cela à l’Université. Pour vous, dans une première phase, nous allons vous offrir un amphithéâtre de 600 places. Continuez de prier pour nous. Peut-être que, avec l’inspiration de l’Eternel, nous ferons d’autres choses que je ne puis vous signaler maintenant. Bravo à la 51ème promotion. Nous allons nous retrouver ce soir, mais sachez qu’avant de venir, j’ai porté votre promotion en prière, pour que DIEU fasse de vous des hommes et des femmes humbles et respectueux. Les œuvres ne reflètent pas la personne humaine, parce qu’on a beau être croyant mais si on n’a pas l’amour pour les autres, on perd son temps. 

 

Je vous remercie.

Ministre ROBERT BEUGRE MAMBE

Gouverneur du District Autonome d’Abidjan




20. Dec, 2017