LE MINISTRE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE SOUHAITE UNE BONNE, HEUREUSE ET SAINTE ANNEE 2017 A TOUS ABIDJANAIS.    ◊    FRANCOPHONIE 2017: MONSIEUR LE MINISTRE ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D´ABIDJAN, INFORME LES POPULATIONS IVOIRIENNES, QUE LES JEUX DE LA FRANCOPHONIE DE 2017, SE DÉROULERONT A ABIDJAN EN COTE D’IVOIRE, DU 20 AU 30 JUILLET PROCHAIN.   ◊   
LUCARNE

Mme Marie Laure DIOMAN,, responsable du centre d´incubation

Interview

"Nous donnons aux laureats une expertise professionnelle"


Notre rubrique "Lucarne" reçoit Mme Marie-Laure DIOMAN, Responsable du Centre d´incubation du District Autonome d´Abidjan. Dans cette interview, elle nous présente les missions du centre d´incubation et lève un coin de voile sur la deuxième édition du « Prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent ». Interview.


Mme DIOMAN, POUVEZ-VOUS NOUS DIRE CE QUE C´EST QU´UN CENTRE D´INCUBATION ?


Dans notre contexte, le centre d´incubation est un outil d´accompagnement des jeunes, au plan de la formation, au plan technique, au plan matériel et financier.


D.I. : DANS QUEL CONTEXTE CE CENTRE A-T-IL VU LE JOUR ?


Le centre est né sous l´impulsion du Président Robert BEUGRE MAMBE, Gouverneur du District Autonome d´Abidjan afin d´accompagner et d´encadrer les jeunes lauréats issus du prix Alassane Ouattara du jeune Entrepreneur Emergent. Le centre est donc né en 2014, à partir de la 1ère édition de ce concours.


DI: COMMENT SE FONT LE SUIVI ET L´EVALUATION DES PROJETS DES JEUNES ENTREPRENEURS ?


Il faut dire déjà que ce centre est équipé en matériel informatique pour favoriser la formation en ligne des jeunes.


Un cabinet a été commis en vue d´assurer la formation dans divers domaines notamment en informatique, en gestion financière, en comptabilité, etc. Ces jeunes profitent des rencontres B to B avec des professionnels du domaine de l´incubation et de conseils techniques relatif à leurs différents domaines. Il faut aussi souligner que divers experts maisons ont été mobilisés en vue, justement, du suivi de ces projets. Et ce sont ces experts qui, sur des critères techniques procèdent à l´évaluation de ces projets. Ce qui permet, sur la base de leurs conseils, de corriger ce qu´il y a à corriger pour un meilleur développement des projets.


DI: Mme, QUELLE EST L´IMPORTANCE DE L´INCUBATION POUR UN JEUNE ENTREPRENEUR ?


Au vu de tout ce qui a été dit plus haut, il est évident que l´idéal pour un jeune qui s´initie à l´entreprenariat, serait de bénéficier de l´expertise des professionnels. D´où les enjeux qui soutiennent la création de ce centre.


Le Président Robert BEUGRE MAMBE, initiateur de ce centre, l´a si bien compris qu´il met tous les moyens nécessaires à l´accompagnement de ces jeunes. Car au-delà du soutien financier, il y a la formation dont bénéficient ces jeunes au cours de ce processus. Ce qui fera d´eux des entrepreneurs aguerris au terme de l´incubation.


DI: C´EST DONC UNE LOURDE CHARGE POUR VOUS D´ACCOMPAGNER CES JEUNES DANS LA REUSSITE DE CET IMPORTANT PROJET, MME DIOMAN. QUELLES SONT LES DIFFICULTES DANS LA CONDUITE DE CETTE MISSION ?


Nous n´avons pas de problèmes majeurs, en tout cas rien qui ne soit surmontable. Cependant, ce qui pourrait constituer un obstacle serait le cas où les jeunes eux-mêmes n´auraient pas la hargne pour avancer, la détermination pour travailler à la réalisation de leurs projets.


DI: DES ATTENTES ?


Nos attentes sont que le Président Robert BEUGRE MAMBE et le District Autonome d´Abidjan continuent de nous soutenir à tous les niveaux afin que ce centre soit une référence au plan national et sous régional. Car au finish, il s´agit ni plus ni moins du combat par l´autonomisation de la jeunesse.


DI: UN DERNIER MOT ?


Je voudrais, avant d´achever cet entretien, dire que très bientôt, nous allons lancer l´édition 2015 du « Prix Alassane Ouattara du Jeune Entrepreneur Emergent ». Nous espérons une franche mobilisation des jeunes pour cette deuxième édition.


Je ne saurais terminer mon propos sans adresser mes chaleureux remerciements au Président Robert Beugré Mambé qui nous a fait confiance, en nous nommant à la tête de cette structure.


Propos recueillis par Nathalie Konan