RESULTATS PRIX ADO DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU DISTRICT D’ABIDJAN 2017   ◊    4E EDITION DU PRIX "ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT". DOTE D´UNE ENVELOPPE GLOBALE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA. . LES DOSSIERS SERONT REÇUS DU 21 AU 26 AOUT 2017 AU PLATEAU, IMMEUBLE LE SIGNAL, BVD DE LA REPUBLIQUE DE 7 H A 17H   ◊   
MISSION

CONSTRUCTION D’UN ECO-QUARTIER , Mambé obtient les financements auprès d’operateurs Français

Bonne nouvelle ! Abidjan pourra bénéficier d’un éco-quartier. Le premier du genre en Afrique. Le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan en avait fait une de ses priorités depuis des années. Des opérateurs économiques français viennent de prêter une oreille attentive à son projet.

Et c’est à l’occasion de la 26e édition du salon international sur le développement durable et l’environnement dénommé « Pollutec 2014 », où notre pays était invité d’honneur, du 1er au 05 décembre à Lyon, en France, que l’information lui a été donnée via le Vice Gouverneur Magoné Bi Touvoly. Celui-ci conduisait, à ce rendez-vous mondial, une forte délégation composée des Conseillers Kopieu Goukanou, Dr Attai Koffi, deux experts du développement durable et du Directeur de l’environnement du District, M. Yao Kouadio

Mais en plus du District Autonome d’Abidjan, les ministères de la Construction, de l’Environnement, des Eaux et Forêts et certaines institutions comme le CEPICI étaient présents à ce salon qui enregistre plusieurs centaines d’exposants pour 100 000 visiteurs. 
Cet éco-quartier sera construit sur une superficie de 20 hectares, une fois les études d’impact environnemental achevées, dans la commune de Marcory, vers l’INJS, dans le prolongement du pont Henri Konan Bédié. Le Gouverneur se rendra mi-janvier sur les bords de la Seine, pour signer tous les documents relatifs à ce projet qui, une fois réalisé, donnera, à coup sûr, une autre dimension à notre capitale économique.

Un éco-quartier se définit, en effet comme, une zone urbaine conçue, organisée et gérée dans une démarche de développement durable. Ce quartier doit ainsi avoir un potentiel de développement économique, répondre à des critères de performance environnementale rigoureux (transport en commun, recyclage de déchets, éco-construction…) et assurer la mixité sociale et fonctionnelle (logements, commerces, équipements publics…). 

Il est prévu une fourniture locale de l´énergie, l´absorption des déchets sur leur aire de production, compte tenu des techniques et des circuits courts de recyclage et de distribution connus respectant les réglementations en vigueur. C´est une unité d´aménagement qui produit accessoirement une unité culturelle.

C’est cet ambitieux projet que Robert Beugré Mambé rêve de réaliser pour Abidjan après l’exécution (en cours) des travaux relatifs au bitumage de 110 kilomètres de voie, la construction et la réhabilitation d’écoles, le renforcement du système d’adduction d’eau potable et d’électricité dans la quasi-totalité des villages atchan et akyé du District Autonome d’Abidjan.

Article de Dircom