Consultez la liste des sites à risque concernés par l´opération de déguerpissement du DAA en cliquant ICI   ◊    Consultez la liste des sites à risque concernés par l´opération de déguerpissement du DAA en cliquant ICI   ◊   
ACTIVITES

District Autonome d’Abidjan : Cissé Bacongo aux maires de Cocody et de Marcory « JE M’EMPLOIERAI A CE QU’IL N’Y AIT PAS D’INCOMPREHENSIONS ENTRE NOUS. »

 

‘‘Lutter contre l’insalubrité et le désordre urbain ainsi qu’assainir et contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations du District Autonome d’Abidjan’’ ; ce sont les missions auxquelles Cissé Ibrahima Bacongo, Ministre, gouverneur du District Autonome d’Abidjan ne voudrait se déroger.

 

Pour tenir ce pari, Cissé Ibrahima Bacongo a entamé une tournée de rencontres B to B avec les différents maires des 13 communes du District. Pour lui, « la gouvernance efficace, requiert une écoute attentive des besoins des populations, une collaboration fructueuse avec les parties prenantes locales et une orientation résolue vers le développement durable ».

 

Après les maires des communes du Plateau, d’Attécoubé, d’Adjamé, de Bingerville, d’Anyama et de Yopougon, le ministre gouverneur a rencontré successivement Jean Marc Yacé, maire de Cocody et Aby Akrobou Raoul, maire de Marcory, le jeudi 8 février 2024, afin de partager avec eux sa vision pour le District et de s’imprégner de leurs réalités.

 

Saisissant l’occasion pour se présenter à ses pairs, Cissé Bacongo a tenu à lever toute équivoque entre le District et les mairies tout en les invitant à conjuguer leurs actions et à travailler avec intelligence et en synergie avec le District pour le bonheur des populations abidjanaises.

 

« Comme je l’ai dit au maire de Cocody et aux précédents, il ne peut pas avoir de divergences de vue ni de conflits de compétence entre nous. Pour deux raisons, la première, c’est que les textes sont clairs sur les prérogatives de pouvoir et du domaine de compétence des uns et des autres. La deuxième chose, à partir du moment où notre objectif commun, notre objectif ultime est de faire en sorte que les populations qui sont placées sous notre responsabilité vivent et travaillent dans de meilleures conditions ; il suffit tout simplement que chacun, de la position où il se trouve, travaille en intelligence avec les autres. Je m’emploierai, en tout cas, en ce qui me concerne à faire en sorte qu’il n’y ait pas du tout, je ne dirais pas qu’il n’y ait moins, je dis qu’il n’y ait pas du tout d’incompréhensions entre nous », a-t-il dit.

Les maires Jean Marc Yacé et Aby Raoul, quant à eux, n’ont pas manqué de saluer Cissé Bacongo pour cette initiative de rencontres B to B et ont promis de privilégier la communication entre leurs différentes entités pour le bonheur des populations.

 

« Notre objectif à tous est de rendre notre population heureuse. Je pense qu’en toute chose, il y a la communication. Nous avons communiqué et nous allons continuer de communiquer en quête d’accord, chacun dans son champ de compétence, pour le bien-être des populations. Il n’y a donc pas de raisons pour qu’on ne puisse pas s’entendre pour travailler ensemble pour le bien-être des populations », a déclaré Aby Raoul. 

 

Notons que le Ministre, gouverneur, Cissé Bacongo a promis organiser, après ces rencontres B to B, une séance de travail avec tous les maires afin de leur réaffirmer les différents points inscrits dans sa feuille de route et trouver avec eux des solutions à certains phénomènes qui ternissent l’image d’Abidjan. 

 

« Le phénomène de vendeurs ambulants, des mendiants, des pousse-pousse, ne donnent pas à notre capitale économique, l’allure d’une capitale économique digne de ce nom, d’une capitale qui soit en ligne avec tous les efforts qui sont fournis par le président de la république, par le gouvernement. Nous allons donc visiter toutes ces problématiques et certainement trouver les solutions idoines qu’on peut y apporter. » a-t-il conclu.

 

Source Dircom DAA



09. Fev, 2024