Rencontre avec les maires et Cissé Bacongo : « La liste des 176 Zones à risque comporte des zones qui ne sont plus à risque notamment Anono » (Cissé Bacongo)... « Le ministre gouverneur que je suis n’ira jamais sur un terrain qui n´est pas le sien et il n´y aura jamais de conflit entre nous » (Bacongo). Voir le lien : https://abidjan.district.ci/fichiers/LISTES-DES-ZONES-A-RISQUES-Synthese.pdf   ◊    « Les sites à risques ne sont pas des sites à déguerpir, à démolir, il s´agit des sites sur lesquels se trouvent un risque d’inondation, d´éboulement(...) Il s´agit de régler des soucis sur ces sites» (Cissé Bacongo)… Côte d’Ivoire/Projet d´Aménagement des Quartiers Restructurés d´Abidjan (PAQRA): « Aucun décaissement n’a été fait depuis deux ans que les accords ont été signés » ( Conseil des Ministres). Voir le lien : https://abidjan.district.ci/fichiers/LISTES-DES-ZONES-A-RISQUES-Synthese.pdf    ◊   
DEPECHES

SOCIETE : CSW67: Aux Nations Unies, Nassénéba Touré présente les acquis de la Côte d’Ivoire en matière d’inclusion digitale des femmes

:

Abidjan– A la 67e session de la Commission de la condition de la femme (CSW67), la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré, a présenté le mercredi 08 mars 2023 à New York, les acquis de la Côte d’Ivoire en matière d’inclusion digitale des femmes.

La ministre a réitéré la volonté du Président Alassane Ouattara de garantir l’inclusion et l’égalité des sexes par l’innovation technologique à l’ère du numérique. Ce, à travers la formation des femmes dans le domaine du digital, de la technologie et aussi leur assurer un cyberespace sécurisé, rapporte une note d’information du ministère.

Elle a rappelé la ratification par le pays, en mars 2019, de la Convention de Budapest sur la Cybercriminalité ainsi que la mise en place en 2011 de la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC). « Ces instruments facilitent le développement des innovations technologiques en faveur des femmes, dans un cyberespace sécurisé. »

En outre, le Gouvernement a investi 3,2 milliards de dollars pour le déploiement de la Stratégie nationale de développement du numérique (2021-2025) visant à faire de la Côte d’Ivoire, un Hub de l’innovation technologique en Afrique.


Abordant les infrastructures technologiques, elle a cité la mise en œuvre de 7 000 km de fibre optique, permettant de bâtir 3 000 cybers centres en faveur des communautés tant urbaines que rurales. Cela permettra d’atteindre 46% d’utilisateurs d’Internet dans la population féminine.

Concernant la mise en œuvre du Plan national de développement (PND 2021-2025), dans le cadre de la transformation structurelle de l’économie et de la modernisation de l’Etat, le Gouvernement prévoit des investissements massifs dans l’e-administration, l’e-Banking, l’e-Commerce, l’e-Education et l’e-Santé. Des secteurs qui en majorité touchent fortement la gente féminine.


Nassénéba Touré a conclu que ces initiatives s’accompagnent d’une politique de capacitation et de développement de compétences. Ainsi, avec le soutien des Nations Unies, le projet « Droit à l’éducation inclusive » a réduit le taux d’analphabétisme de 51% à 40% chez les femmes, pendant que l’insertion professionnelle de la jeune fille dans les métiers du numérique est améliorée à travers les maisons digitales réparties sur l’ensemble du pays.

Le thème national de la Journée internationale des femmes (JIF 2023) est « Innovation technologiques et digitales : leviers pour l’inclusion sociale et économique des femmes et des jeunes filles en Côte d’Ivoire ». Au plan mondial, le thème est « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes ».


cmas



10. Mar, 2023