Rencontre avec les maires et Cissé Bacongo : « La liste des 176 Zones à risque comporte des zones qui ne sont plus à risque notamment Anono » (Cissé Bacongo)... « Le ministre gouverneur que je suis n’ira jamais sur un terrain qui n´est pas le sien et il n´y aura jamais de conflit entre nous » (Bacongo). Voir le lien : https://abidjan.district.ci/fichiers/LISTES-DES-ZONES-A-RISQUES-Synthese.pdf   ◊    « Les sites à risques ne sont pas des sites à déguerpir, à démolir, il s´agit des sites sur lesquels se trouvent un risque d’inondation, d´éboulement(...) Il s´agit de régler des soucis sur ces sites» (Cissé Bacongo)… Côte d’Ivoire/Projet d´Aménagement des Quartiers Restructurés d´Abidjan (PAQRA): « Aucun décaissement n’a été fait depuis deux ans que les accords ont été signés » ( Conseil des Ministres). Voir le lien : https://abidjan.district.ci/fichiers/LISTES-DES-ZONES-A-RISQUES-Synthese.pdf    ◊   
DEPECHES

Campagne de commercialisation de la noix de cajou 2023-2024 : le prix aux différents producteurs fixé à 275 FCFA/Kg contre 315 FCFA l´an dernier

:

Le ministre de l´agriculture du développement rural et des productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a annoncé, ce 21 février 2024, le nouveau prix de la noix de cajou "bien séchée et bien triée, ne comportant aucune matière étrangère" pour une fixation de 275 FCFA/Kg aux producteurs contre 315 FCFA/Kg l´an dernier soit une baisse de 40 FCFA, au cours d´une conférence marquant l´ouverture de la campagne de commercialisation de la noix de cajou de l´année 2023-2024.

 

 

 

Outre cet aspect, le ministre Kobenan Adjoumani a ajouté qu´en dehors du prix établi par l´État, le prix CAF de référence est fixé à 1105 USD/T de noix de cajou brute avec un dollar US à 600 FCFA, celui des magasins intérieurs à 300 FCFA/kg, pour les magasins d´usines à 329 FCFA/Kg, et concernant ceux menant des activités portuaires à 359FCFA/Kg.

 

 

 

Il a insisté sur l´obligation d´obéir à ses exigences de l´État ivoirien en vue de mener une campagne en toute crédibilité. 

 

 

 

´´Les projections de production de noix brutes de cajou, au titre de la campagne qui va s´ouvrir, sont bonnes. Elles se situent, en effet, à 1.250.000 tonnes contre 1.225.935 tonnes en 2023. soit une hausse attendue de 5% par rapport à la production commercialisée en 2023. Il en est de même pour le niveau de transformation attendu qui devrait passer à 320.000 tonnes contre 265.863 tonnes en 2023. soit une hausse prévisionnelle de 20%´´, a-t-il mentionné.

 

 

 

Il a fait remarquer que cette campagne s´articule sur les aspects contextuels de la crise russo-ukrainienne dont les effets sont aujourd´hui aggravés par les conflits Israël et le Hamas.

 

 

 

Ces paramètres, selon lui, créent une perturbation au niveau des transactions commerciales des produits précisément de l´anacarde.

 

 

 

Néanmoins, en terme de bilan pour la campagne précédente ayant une fixation de 315 CFCA, le ministre d´État a révélé que ´´nous avons enregistré une production nationale commercialisée de 225.935 tonnes contre 1.028.172 tonnes en 2022 soit une hausse de 19%. Quant au prix bord champ pratiqué, il a oscillé entre 150 et 415 F CFA/Kg avec une moyenne de 319 F CFA/kg et un revenu aux producteurs de 391 milliards contre 363 milliards en 2022, soit une augmentation de 8%, du fait de la hausse du volume commercialisé´´, a-t-il dit. 

 

 

 

Il faut noter, selon le ministre, que pour la commercialisation extérieure, ce sont 849.250 tonnes qui ont été exportées contre 719.900 tonnes en 2022, dont 81% de ce volume en direction du Vietnam et 18% vers I´Inde.

 

 

 

Au niveau de la transformation, ce sont 28 unités actives qui ont transformé 265.863 tonnes de noix

 

 

 

brutes représentant 22% de la production nationale, contre 224.036 tonnes en 2022 et 136 854 tonnes en 2021 (14%). La transformation locale enregistre ainsi une hausse de 94% de 2021 à 2023´´.

 

 

 

Ces différentes modalités selon le ministre, doivent être statiques ou soit de préférence émergées pour le développement de la Côte d´Ivoire.

 

 

 

Fn




22. Fev, 2024