COVID-19 : Nous assistons aujourd’hui malheureusement, à une croissance fulgurante de nouveaux cas de personnes contaminées. Comme explication, selon le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire subit une nouvelle vague de contaminations dues entre autres à l’arrivée massive de vacanciers venus d’Europe, aux rassemblements festifs de fin d’année. Il faut aussi évoquer le relâchement considérable du respect des mesures barrière.    ◊    Monsieur le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé exhorte les abidjanais à continuer de faire du port du masque et des mesures d’hygiène de lavage des mains une priorité.    ◊   
ACTIVITES

Lutte contre la pauvreté: Mambé met les jeunes devant leurs responsabilités

Une rencontre de vérités. Une rencontre de vérités. Ainsi pourrait-on résumer la rencontre tenue le week-end dernier entre le Ministre gouverneur du District autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé et les jeunes issus de la Fédération des Jeunes d’Anyama et de Brofodoumé (FEJAB). Des jeunes issus des 33 villages Akyé d´Anyama et de Brofodoumé qui militent au sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), aux côtés de leur parrain et encadreur politique, le Sénateur Michel Coffi Benoit. 

 

Ils tenaient au cours de cette rencontre à exprimer non seulement leur reconnaissance à leur "Papa" pour ses nombreuses actions de développement initiées (Bitumage de voies, électrification, eau potable, financement de projets, construction d’écoles) dans leurs sous préfectures mais aussi et surtout lui dire félicitations pour sa brillante élection lors des législatives du 06 Mars 2021. Ces jeunes sont venus les bras chargés de vivres pour le nouveau député de Songon. 

 

Touché par cette marque de sympathie à son égard, Robert Beugré Mambé les a d’abord remerciés pour la démarche avant de rentrer dans le fond du message qu’il ne cesse d’apporter aux jeunes chaque fois que l’occasion lui est donnée d’être en face d’eux. Travail, travail et encore travail car seul le travail, à en croire ses propos, libère. Pour les y encourager, il a annoncé le décaissement par le District de 50 millions qui serviront à financer leurs projets d´agriculture, d´élevage…

 

 « Moi je n’ai pas de crainte pour l’utilisation qui sera faite de cette somme. Parce que j’ai vu la détermination des jeunes d’Anyama et de Brofodoumé. Les femmes nous ont donné l’exemple de la rigueur dans la gestion des possibilités qui leur sont offertes. Elles nous ont rassurés, parce que le Président a mis à leur disposition une usine d’attiéké avec la somme de 5 millions, pour démarrer. Elles se sont battues. Aujourd’hui, l’usine d’attiéké de Brofodoumé est l’exemple type de ce que les femmes peuvent faire avec des usines d’attiéké. »

 

Robert Beugré Mambé a réitéré son engagement à toujours être aux côtés des jeunes pour les encadrer et les orienter dans la réalisation de leurs projets qui, à en croire ses propos, permettront « d’assurer une stabilité économique et financière, qui conduisent à la stabilité sociale. »

 

 « Nous rendons particulièrement grâce à Dieu parce que, les élections législatives se sont déroulées dans un climat consensuel, un climat de paix. Les Ivoiriens doivent définitivement comprendre, que ce qui compte, avant toute chose, c’est la paix dans le cœur des Ivoiriens, la paix entre les ivoiriens, la paix pour les Ivoiriens et le développement dans la paix pour les générations futures. Parce que notre génération ne doit pas brûler, les chances que Dieu a données à ce pays, nous devons au contraire, faire grandir les chances de ce pays pour que demain, au moment où, nous allons passer le témoin à d’autres, ils trouvent les plus grandes richesses encore enfuies dans le cœur de ce pays », a-t-il fait savoir.  

 

C’est pourquoi, Mambé est revenu sur la question des réseaux sociaux que la jeunesse devrait utiliser à bon escient. 

 

« Nos jeunes sont brillants, imaginatifs, courageux et déterminés. Ils savent ce qui est bon pour eux, pour leur avenir, Ils ont une lecture très large des réalités du monde. Il suffit simplement que nous les aidions, et c’est ce que fait le Président Alassane Ouattara. Donc nous nous engageons à vous soutenir, mais les conditions du succès reposent sur un certain nombre d’éléments. Il ne faut pas passer votre temps sur les réseaux sociaux, à insulter vos frères et sœurs n’importe comment, ce n’est pas courtois, ce n’est pas bon. Ne passez pas tout votre temps sur les réseaux sociaux, ça va vous prendre beaucoup de temps parce que, quand vous commencez, vous ne pouvez plus vous arrêter. Vous prenez plaisir et vous devenez esclaves des réseaux sociaux. Si vous voulez réussir, éloignez-vous des réseaux sociaux qui sont certes, un instrument de promotion d’idées nobles, mais qui peuvent aussi devenir des instruments de dépravation sociale. Quand les grandes nations se rencontrent, on ne demande pas, combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux à vous insulter, on vous demande, quels sont les meilleurs avocats, financiers, professeurs, ingénieurs de conception, ingénieurs de réalisation qui peuvent rivaliser avec le monde entier en matière d’intelligence ?  »

 

L’autre élément, selon lui, est d’éviter la politique politicienne. « La meilleure politique est celle que vous êtes en train de faire et que nous allons faire avec vous. A savoir chercher à prendre votre destin en main », a poursuivi Mambé.

 

« Si demain, avec ce que nous allons vous donner, vous réalisez de grandes plantations et que certains d’entre vous deviennent des agro-industriels pour mettre en valeur tout ce que vous produisez; demain vous serez parmi les meilleurs. Parce que le meilleur n’est pas celui qui a le meilleur diplôme, mais c’est surtout celui qui est capable de produire à partir de très peu de choses, de grandes choses, c’est là le diplôme. Le vrai. C’est un combat commun que nous allons mener, démontrez simplement qu’à partir de très peu vous pouvez réaliser de grandes choses, et à partir des grandes choses, vous allez réaliser des choses extraordinaires, et à partir des choses extraordinaires, vous allez réaliser des choses merveilleuses, voici le schéma. Donc c’est un contrat que nous allons signer, nous nous battrons pour vous donner les moyens, vous vous battrez pour nous donner raison » a-t-il conclu. 

 

Source : DIRCOM D.A.A

 



22. Mai, 2021