LE MINISTRE GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE SOUHAITE UNE BONNE, HEUREUSE ET SAINTE ANNEE 2017 A TOUS ABIDJANAIS.    ◊    FRANCOPHONIE 2017: MONSIEUR LE MINISTRE ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D´ABIDJAN, INFORME LES POPULATIONS IVOIRIENNES, QUE LES JEUX DE LA FRANCOPHONIE DE 2017, SE DÉROULERONT A ABIDJAN EN COTE D’IVOIRE, DU 20 AU 30 JUILLET PROCHAIN.   ◊   
COMMUNE   YOPOUGON

 YOPOUGON

Yopougon est l’une des communes d’Abidjan nord la plus vaste du District Autonome d’Abidjan. 
Souvent surnommée « Poy ou « Yop City », elle se situe à l’ouest d’Abidjan et s’étend sur plus de 150km2. Elle est délimitée au nord par la ville d’Anyama et la commune d’Abobo, à l’est par Attécoubé, au sud par l’océan Atlantique et à l’ouest par la ville de Songon.  Sa population est estimée à près de 2 millions d’habitants. La commune comporte 14 villages.
Les villages de Youpougon
Béago – Kouté village- Ayakro-Petit Bouaké
Yopougon kouté-Niangon Adjamé
Niangon Attié- Adioppodoumé-Niangon Lokoua
ILES Boulay- Konan Ferrand- Azito-Sikasso
Yopougon Santé
Yopougon est renommée pour son animation nocturne et sa rue Princesse, qui abrite de nombreux « maquis » (plus de 1 000) et discothèques. La commune abrite également des quartiers populaires, notamment « Yao Séhi »ou « Sicobois » qui détonnent aves les quartiers résidentiels situés dans le quartier de Banco nord.
Yopougon tire son nom des Ebrié, qui l’ont surnommée ainsi en référence au « champ de Yopou » 
Yopou était un chef de famille qui vivait sur ces terres et leur en a cédé une partie. Les Ebrié attribuent ensuite le nom de « Yopou gonnin » qui signifie « les habitants des champs ». La commune est très préservée jusqu’aux années 1970 où elle se modernise avec la construction de nouveaux quartiers tels Sicogi, Sogefiha, Selmer, du nom des sociétés qui s’y installent.
Depuis 2013, son maire est Kafana Kone . Il succédé à Yao yao Bertin, DJidan Gbamanan Djidan (2001-2011 dont les prédécesseur étaient : Pierre Gadié Pierre (1980-1985), Moustapha Doukouré (1985-1990), Joseph Bédji (1990-1995) et à nouveau Moustapha Doukouré ( 1995- à 2000).