COVID-19 : Nous assistons aujourd’hui malheureusement, à une croissance fulgurante de nouveaux cas de personnes contaminées. Comme explication, selon le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire subit une nouvelle vague de contaminations dues entre autres à l’arrivée massive de vacanciers venus d’Europe, aux rassemblements festifs de fin d’année. Il faut aussi évoquer le relâchement considérable du respect des mesures barrière.    ◊    Monsieur le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé exhorte les abidjanais à continuer de faire du port du masque et des mesures d’hygiène de lavage des mains une priorité.    ◊   
ACTIVITES

SOCIETE: Côte d’Ivoire / Budget et portefeuille de l’Etat : Le Ministre Moussa Sanogo partage son parcours professionnel avec les étudiants de l’Université Nord-Sud

Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo était l’invité de la tribune de l’Université Nord-Sud, ce vendredi 27 août 2021, à la Riviera Bonoumin. Une occasion pour le ministre de parler de son parcours professionnel, mais aussi de présenter les activités du département ministériel dont il a la charge.


Titulaire d´un diplôme d´Ingénieur statisticien économiste, obtenu à l´École nationale supérieure de statistique et d´économie appliquée (Ensea) d´Abidjan en 1999, Moussa Sanogo a derrière lui plusieurs années d´expérience à la Banque centrale des Etats de l´Afrique de l´Ouest (Bceao). Aujourd’hui ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo était face aux étudiants de l’Université Nord-Sud (UNS), ce vendredi 27 août 2021. Avec ces derniers, il a partagé ses expériences professionnelles, mais mieux, il a présenté le département ministériel qu’il dirige, ainsi que les activités dont il a la charge.


Il a informé son auditoire que le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat est composé de 5 Directions générales : la Direction générale du budget et des finances, la Direction générale des Marchés publics, la Direction générale des Impôts, la Direction générale de la Douane et la Direction générale du Portefeuille de l’Etat. Moussa Sanogo a présenté l’évolution du budget de la Côte d’Ivoire de 2012 à aujourd’hui. Aux étudiants enthousiastes de l’écouter, il a expliqué ce que c’est que le budget programmes, un budget qui est axé sur les ressources ; ainsi que le budget citoyen, créé selon lui, pour faire en sorte que n’importe quel citoyen puisse comprendre ce que c’est qu’un budget et comment les ressources sont mobilisées et les dépenses exécutées. Concernant les marchés publics, Moussa Sanogo a souligné que plusieurs règles ont été mises en place pour permettre aux Petites et moyennes entreprises (Pme) de pouvoir bénéficier de marchés. « En Côte d’Ivoire, au moins 30% des Marchés publics sont réservés aux Pme. Et, nous faisons en sorte que les grandes entreprises puissent sous-traiter avec les Pme », a précisé Moussa Sanogo. Le ministre a indiqué que concernant les impôts, son ministère s’assure que tout le monde s’acquitte de ses droits. Au niveau de la Douane, Moussa Sanogo a expliqué que les principales mesures qui ont été prises portent sur les mesures de facilitation douanière, le contrôle allégé et la mise en place d’un système d’interconnexion douanier. Concernant les entreprises du portefeuille de l’Etat, l’argentier de l’Etat a évoqué la signature d’un contrat de performance avec les dirigeants d’entreprises publiques et la mise en place d’un programme de professionnalisation des administrateurs.


Moussa Sanogo s’est ensuite prêté aux questions des étudiants qui tournaient autour de points tels que les défis de la Côte d’Ivoire face à la crise du coronavirus, le budget de l’Etat et la dette ivoirienne.


Le ministre a indiqué que la crise du coronavirus a créé des pressions sur la vie économique, notamment sur les recettes. Puis de faire remarquer que la Côte d’Ivoire a fini l’année 2020 avec une croissance économique positive à 2%. « Dans beaucoup de pays, on a creusé le déficit budgétaire. L’Etat a dû dépenser beaucoup plus que ce qu’il était capable de dépenser. En Côte d’Ivoire, nous avons fini à 5,6% de déficit budgétaire. Nous faisons toujours en sorte que la santé et la sécurité des citoyens soient préservées », a précisé le ministre qui fera remarquer que dans la vie d’un Etat, l’on est soumis à beaucoup d’impondérables. Ainsi, confira le ministre, « lorsque les conditions économiques et financières d’un pays changent de façon négative, l’on change la prévision de dépenses ». Moussa Sanogo a expliqué aux étudiants le processus de préparation du budget qui commence à être préparé à partir du mois de mars-avril. Le projet de budget est achevé courant octobre et transmis à l’Assemblée nationale qui va, en fonction de son calendrier, arrêter une date pour le vote de la loi de finances. Le principe du Budget citoyen, dira le ministre, c’est de faire en sorte que le citoyen lambda puisse comprendre c’est quoi le budget ? Comment est-ce qu’on lève les ressources ? C’est quoi un déficit budgétaire ? Et quels sont les principaux projets qui vont être réalisés avec le budget ? C’est de permettre à tout le monde de comprendre ce que c’est que le budget.


Le fondateur de l’Université Nord-Sud – Institut Famah, Diabaté Mory et l’Administrateur directeur général, Diabaté Ibrahim ont remercié le ministre qui a répondu de façon spontanée à la sollicitation dudit établissement en effectuant le déplacement dans ladite Université.


 A N



30. Aoû, 2021