4E EDITION DU PRIX "ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT". DOTE D´UNE ENVELOPPE GLOBALE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA. . LES DOSSIERS SERONT REÇUS DU 21 AU 26 AOUT 2017 AU PLATEAU, IMMEUBLE LE SIGNAL, BVD DE LA REPUBLIQUE DE 7 H A 17H   ◊    LE MINISTRE- GOUVERNEUR ROBERT BEUGRE MAMBE REMERCIE LA POPULATION ABIDJANAISE POUR SA GRANDE MOBILISATION LORS DES VIIIES JEUX DE LA FRANCOPHONIE.   ◊   
ACTIVITES

COOPERATION: La présidente du Liberia au district d’Abidjan /Mambé fait Ellen Sirleaf citoyenne d’honneur

En visite officielle en Côte d’Ivoire, Ellen Johnson Sirleaf a été jeudi 7 septembre, à la salle Félix Houphouet-Boigny de l’hôtel du District, l’hôte du gouverneur Beugré Mambé. La présidente du Liberia a mis l’occasion à profit  pour lancer un appel à la fraternité, au rapprochement entre les peuples frères de la Côte d’Ivoire et du Liberia. Le numéro un du premier Etat indépendant d’Afrique a prôné la solidarité entre les pays de la sous-région, afin de bâtir une Afrique de l’Ouest forte.

 

Mme Sirleaf a dit être très heureuse de l’accueil fraternel et chaleureux qui a été réservé à sa délégation ainsi qu’à elle-même. Elle a salué le grand honneur qui lui a été fait par le gouverneur du District d’Abidjan qui l’a élevée au rang de citoyenne d’honneur de la ville d’Abidjan et qui l’a nommée  chef des chefs.

 

Ellen Johnson Sirleaf n’a pas manqué de saluer le leadership du président Ouattara en Afrique et dans le monde entier. En Côte d’Ivoire, ce leadership a permis à ce pays, selon la présidente libérienne, de retrouver la paix et d’amorcer son développement, après les périodes difficiles que les Ivoiriens ont vécu. Elle a surtout salué les transformations qui se sont opérées en Côte d’Ivoire, qui résultent de la détermination des Ivoiriens à aller de l’avant.

 

Bien avant, le gouverneur du district d’Abidjan, qui a précédé son illustre hôte au pupitre, s’est dit très heureux  et manifesté son grand honneur doublé d’une grande joie  de recevoir une personnalité aussi distinguée et magnifique qu’Ellen Johnson Sirleaf. Il a indiqué que le travail de cette grande dame a permis au Liberia de renouer avec les vertus de la démocratie apaisée.

 

Beugré Mambé, qui n’a pas tari d’éloges envers son hôte, a qualifié Mme Sirleaf de grande personnalité qui cultive la vertu de l’humilité. Il a souligné que la paix qui est revenue au Liberia est le fruit des compétences élargies de la présidente libérienne. Ce n’est pas par hasard qu’en octobre 2011, a-t-il noté, que le Prix Nobel de la paix lui a été décerné. « Vous êtes, a-t-il souligné à son endroit, pour vos frères ivoiriens, une très grande fierté, un modèle qui fait montre d’une vision paisible, orientée vers la paix, toujours la paix. »

 

Le gouverneur du district d’Abidjan n’a pas manqué de témoigner toute sa reconnaissance à la présidente du Liberia qui a mis un point d’honneur à accueillir les Ivoiriens en détresse, qui ont trouvé refuge au Liberia, lors du conflit postélectoral qui a déchiré la Côte d’Ivoire.

 

Avant de clore son propos, le patron d’Abidjan a remis les clés de sa cité au numéro un libérien, l’a élevée au rang de citoyen d’honneur de la ville d’Abidjan, puis, au nom des chefs traditionnels, lui a donné un nom de baptême, en l’occurrence Nanan Bié Aké Bié, la faisant ainsi appartenir la catégorie des chefs des chefs.

 

 

 

Souleymane T. Senn

 

 



07. Sept, 2017