LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES INFORME L’ENSEMBLE DU PERSONNEL DU DISTRICT AUTONOME QU’UNE SEANCE DE VACCINATION DE LA DEUXIEME DOSE CONTRE LE TETANOS SERA ORGANISEE LE MERCREDI 21 FEVRIER 2018   ◊    DANS LE CADRE DE LA COOPERATION DECENTRALISEE, LA PRESIDENTE D’ILE DE FRANCE, MME PECRESSE EFFECTUERA DU 27 AU 28 FEVRIER UNE VISITE A ABIDJAN OU ELLE SERA REÇU LE 28 FEVRIER 2018 A 9H A LA SALLE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY POUR LA SIGNATURE D’UN ACCORD DE JUMELAGE ENTRE SON ENTITE ET LE DSTRICT D’ABIDJAN   ◊   
ACTIVITES

ECONOMIE: 4e édition du prix du jeune entrepreneur émergent / KABLAN DUNCAN (VICE-PRESIDENT)« LA COTE D’IVOIRE EST UNE TERRE D’OPPORTUNITES »

Daniel Kablan Duncan, lors de la remise symbolique, des chèques aux 40 lauréats de la 4e édition du prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent, mardi 14 novembre, à la salle Félix Houphouet Boigny de l’hôtel du district autonome d’Abidjan, a exhorté les jeunes ivoiriens au travail. Il a cité l’exemple de très grands entrepreneurs d’ici et d’ailleurs qui ont commencé petitement, avant d’être les monstres des affaires qu’ils sont aujourd’hui. Beaucoup, tels que les Jean Diagou  Bill Gate, sont partis de rien, a-t-il dit.

« Notre souhait est de voir sortir de vos rangs des champions qui nous conduisent à l’émergence », a poursuivi le vice-président de la République de Côte d’Ivoire, qui a souligné que le président Alassane Ouattara attache un grand prix à ce type d’action qui s’inscrit dans la politique d’insertion de jeunes.

Au gouverneur Mambé, il a dit que celui-ci donne une autre occasion, après les VIIIes jeux de la francophonie qu’il a brillamment organisés, de célébrer les jeunes. Il l’a félicité pour l’institution du prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent qui a désormais acquis ses lettres de noblesse dans cette Côte d’Ivoire, une terre d’opportunités et d’investissements, qui veut constituer une masse critique de jeunes ambitieux.

Ce prix, selon l’ancien Premier ministre ivoirien, vise à promouvoir la culture d’entreprise, susciter chez les jeunes, le goût de l’effort, de l’ambition, de la performance nécessaire à l’émergence. Il leur donne la possibilité de se construire en réalisant leur rêve d’entrepreneur.

Dans cette même veine, Beugré Mambé a indiqué que c’est un instrument qu’il met à la disposition des jeunes pour cultiver le goût de la compétition et de l’effort. Le gouverneur du district d’Abidjan a indiqué que le concours a enregistré 1179 dossiers de candidature parmi lesquels 878 hommes et 301 femmes, avec un taux de réussite respectif de 58% et 42%.

Depuis son institution, le prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent a généré 800 millions de FCFA de chiffres d’affaires et 340 emplois directs. Quant aux lauréats, ils ont reçu 545 millions de FCFA.

Pour leur part, la présidente du jury, Mlle Anastasie Kadja, et le porte-parole des lauréats, Koné Gninalgnon, ont respectivement témoigné leur reconnaissance au gouverneur Beugré Mambé pour la confiance qu’il a placée aux différentes structures qui ont travaillé sur les dossiers des candidats et remercié le patron d’Abidjan pour son engagement à mettre les jeunes au travail.

Notons que deux prix d’encouragement d’une valeur de 2, 5 millions de FCFA et un superprix d’une valeur de 5 millions de FCFA ont été offerts respectivement à Mme Assi Raïssa, MM. Kacou Bi Célestin et Kouakou Kouamé Romaric.

Article de Souleymane T. Senn
www.abidjan.district.ci



14. Nov, 2017