MONSIEUR ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN INFORME LA POPULATION ABIDJANAISE QUE SON EXCELLENCE MADAME LA GOUVERNEURE GENERALE DU CANADA, LA TRES HONORABLE JULIE PAYETTE, SERA FAITE CITOYENNE D’HONNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN ET RECEVRA PAR LA MEME OCCASION LES CLEFS DE LA VILLE, LE VENDREDI 26 OCTOBRE 2018 A LA SALLE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE L’HOTEL DU DISTRICT D’ABIDJAN   ◊    LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊   
ACTIVITES

SOCIETE: SÉCURITÉ INTERNATIONALE : la Côte d’Ivoire abrite une importante rencontre

La Côte d’Ivoire à l’instar de tous les autres pays de l’Afrique de l’Ouest y compris la Mauritanie a marqué de façon significative l’organisation de la réunion des seize (16) ministres chargés de la sécurité des pays de l’Afrique de l’ouest afin d’évaluer la situation de sécuritaire de la sous-région Ouest-Africaine concernant la mise en œuvre du programme WAPIS-SIPAO. La rencontre s’est déroulée du 25 au 27 juin à Abidjan Cote d’Ivoire à l’hôtel NOVOTEL sur le thème: «Réunion des chefs de polices et de sécurité des états membres de la CEDEAO et de la Mauritanie».

 À cet effet, le WAPIS-SIPAO, les commissions CEDEAO, UE, UEMOA, INTERPOL, ont initiés des activités dans le but de focaliser l’ensemble des acteurs, des décideurs et même des professionnels sur l’objectif général d’accroitre la capacité des services chargés de l’application de la loi Ouest-Africaine, de combattre la criminalité transnationale et le terrorisme grâce au renforcement du partage d’informations.

 

On rappelle ainsi que le système WAPIS-SIPAO a été conçu pour être utilisé à trois niveaux : national, régional et mondial. Au niveau national, il vise à mettre à la disposition des services locaux chargés de l’application de la loi un système national de données de police leur permettant de créer, de gérer et de partager des fichiers. Au niveau régional, les systèmes nationaux seront mis en réseau de manière à créer une plateforme régionale de partage d’information de police, placée sous l’égide de la CEDEAO. Enfin, Au niveau mondial, chaque système WAPIS-SIPAO nationale sera relié au Bureau Central National INTERPOL (B.C.N INTERPOL) du pays concerné afin d’échanger mondialement les données nationales autorisées via I-24/7.

 

Quatre interventions ont marqué cette cérémonie d’ouverture: celle de Monsieur YOUSSOUF KOUYATÉ Directeur General de la Police National de Côte d’Ivoire (DGPN), l’allocution de Monsieur SIDIBE DIAKITE Ministre de l’intérieur et de la sécurité, l’allocution de Monsieur JÜRGEN STOCK secrétaire général d’INTERPOL, et enfin  l’allocution de Monsieur FRANCIS BEHANZIN commissaire chargé des affaires politiques, paix et sécurité, commission de la CEDEAO.

 

En somme, il ressort de cette cérémonie que le WAPIS-SIPAO permet l’échange des données de police entre les états membres de sorte à ce que les forces de l’ordre soient en mesure de disposer des bases de données conformes. Car il est nécessaire qu’ils disposent de ces données pour combattre efficacement la criminalité organisée transnationale et le terrorisme.

 

Kouame claude Aymard, stagiaire





25. Jui, 2018