LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊    DEPOT DE DOSSIERS DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU. DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU   ◊   
ACTIVITES

SOCIETE: Professionnalisation des organisations de jeunesse / LE COJEDA INVITE LES JEUNES A REVELER LE DEFI

Rendre plus professionnelles les organisations de jeunesse pour leur participation active à l’émergence des Etats africains, tel est le but de la conférence publique organisée par le Conseil des jeunes du District d´Abidjan (Cojeda), lundi 30 juillet, à la salle Emmanuel Dioulo de l’Hôtel du District d’Abidjan-Plateau.
Cette rencontre d’échanges, qui a tourné autour du thème : "Organisations de jeunesse face au défi du professionnalisme", a enregistré la participation de plusieurs organisations de jeunes venues des 13 communes du District autonome d’Abidjan et d’ailleurs.


Selon le conférencier, Diomandé Lanciné, cette conférence publique va contribuer au développement et au renforcement organisationnel des structures de jeunesse de façon  durable en Côte d’Ivoire. 
M. Touré Souleymane, conseiller technique du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et parrain de cette cérémonie, a dénoncé le manque de formation, cause de la disparition de plusieurs organisations de jeunes en Côte d’Ivoire. « C’est la méconnaissance, la portée même des organisations que nous mettons sur pied, qui crée à la longue des crises qui conduisent à la division ou la mort de certaines organisations. », a-t-il dit.


 Il a invité donc les jeunes à beaucoup plus de responsabilité. « Les organisations de jeunesse doivent prendre toute leur place et jouer pleinement leur rôle dans le débat public.», a ajouté, M. Toure Souleymane.
Pour le représentant du Gouverneur Robert Beugré Mambé, M. Benson N’Krouman, le District d’Abidjan soutient les jeunes à mieux se former car ils sont l’espoir de la Côte d’Ivoire de demain. 
Quant à M. Sanogo Solomann, président du Cojeda, après avoir fait l’historique des organisations de jeuneuse en Côte d’Ivoire, il a reconnu leur importance dans la vie sociale ivoirienne.


« Face aux difficultés de l’Etat à assurer correctement son rôle social, à cause de la crise, les organisations de la société civile, y compris les organisations de jeunesse, sont devenues, en quelques années, des acteurs importants dans la fourniture de services sociaux de toutes natures. », a-t-il souligné.
Mais le manque de professionnalisme porte un frein à leurs actions. C’est pourquoi, il a remercié le conférencier pour son intervention qui a apporté un éclairage sur la gérance des organisations pour leur essor.
Cette conférence publique est placée sous la présidence de la Fondation Konrad Adenauer, représentée par M. Florian Karner, partenaire du Cojeda.



Source : Sce Communication COJEDA



30. Juil, 2018