point du 24 septembre 2020, 71 nouveaux cas de Covid-19 128 guéris et 0 décès.   ◊    Abidjan- Selon le point de la situation de la COVID-19 au 23 septembre 2020 dressé par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, la Côte d´Ivoire a enregistré ce jour, 87 nouveaux cas d´infection sur 1 742 échantillons prélevés soit 5% de cas positifs, 193 guéris et zéro décès.   ◊   
DEPECHES

POLITIQUE Côte d’Ivoire-AIP/ Des OSC demandent au gouvernement d’œuvrer à l’élection de Yoli Bi Marguerite au comité de suivi de la CEDEF

:

Cinq Organisations de la société civile (OSC) demandent au gouvernement d’œuvrer à l’élection de sa candidate Marguerite Yoli Bi Koné au sein du comité de suivi de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), adoptée le 18 décembre 1979 par l’assemblée générale des Nations Unies mais entrée en vigueur le 3 septembre après avoir été ratifiée par 20 pays dont la Côte d’Ivoire.

« La société civile, notamment les organisations de promotion des droits de la femme expriment leur gratitude au président de la République, au Premier ministre pour cet acte louable remarquable qui fait date dans l’histoire de la promotion des droits de la femme en Côte d’Ivoire et les invitent à continuer jusqu’à la victoire finale », a déclaré leur porte-parole, Rachel Gogoua, lors d’une conférence de presse, le jeudi 13 août 2020, à Cocody.

Selon Mme Gogoua, qui est la présidente du Groupe des organisations féminines pour l’égalité homme-femme (GOFEHF), l’obtention d’un des 11 postes à renouveler au comité de suivi de la CEDEF, engage « l’image et la visibilité » de la Côte d’Ivoire en compétition avec 21 autres pays candidats à l’élection prévue en septembre à New York, aux Etats-Unis.

Yoli Bi Koné Marguerite est membre non permanent de la commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) depuis 2014 et également membre des conseils d’administration de plusieurs OSC. Leader d’opinion et acteur majeur de la société civile depuis une vingtaine d’années, elle est une excellence formatrice, spécialiste en genre, gestion et prévention des conflits, consolidation de la paix et gouvernance, etc.

La conférence de presse a eu lieu au siège du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), à Cocody en présence de la première responsable, Sangaré Namizata.

(AIP)



14. Aoû, 2020