DEPOT DE DOSSIERS DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU. DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU   ◊    LE GOUVERNEUR DU DISTRICT D´ ABIDJAN, ROBERT BEUGRE MAMBE ET SON CONSEIL ORGANISENT UNE CEREMONIE D’HOMMAGE AUX FEMMES ACTIVES POUR LEUR CONTRIBUTION AU SUCCES DES 8 EMES JEUX DE LA FRANCOPHONIE ET LEUR SOUTIEN A LA POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DU CHEF DE L’ETAT, VENDREDI 27 JUILLET 2018 A 9H AU COMPLEXE HOTELIER SONGON PARK.   ◊   
ITINERAIRE

Pokou Kouakou Emmanuel /, Agent à la Direction de la Prévention et de la Protection Civile

 

Il fait partie de ceux qui impactent leur environnement.  Ses collaborateurs le décrivent comme un homme rompu à la tâche, discret, toujours à l’écoute des autres, serviable et très ouvert. Il est apprécié au sein de son service. M. Pokou Kouakou Emmanuel, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un travailleur que tout responsable souhaiterait avoir.

Ainé d’une fratrie de trois enfants, c’est le 30 décembre 1982 qu’il voit le jour à Anyama. Il fait ses études primaires à Vavoua et à Jacqueville.  En 1992, après son certificat d’étude primaire (Cepe), Pokou Kouakou est orienté au collège moderne de Yopougon où il effectuera son cycle secondaire, puis rentre au lycée municipal de ladite commune où il obtint son baccalauréat, série D.

 

Après sa maîtrise en géographie obtenue à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody en 2009, il se met à la recherche d’un emploi. Entre temps, il dispense des cours comme professeur de géographie à l’Institut LKM. En 2014, M. Pokou va voir son rêve devenir réalité. Il sera embauché comme agent au District Autonome d’Abidjan. Mais il faut reconnaitre que cette maison ne lui est pas étrangère, puisqu’il y a effectué plusieurs stages, notamment à la  direction l’Environnement en 2011.

A la direction de la Prévention et de la Protection civile où il officie désormais , il fait ses preuves. Son engagement au travail, son sens de la cutiriosité, sa rigueur, son ambition d’aller toujours plus loin et surtout son envie de vouloir apprendre vont lui valoir l’estime de son directeur, M. Akéko Hervé, qui voit en lui un avenir prometteur. Il décide alors de le prendre sous ses ailles et de faire de lui son plus proche collaborateur dans la gestion ses affaires administratives et l’émission des avis consultatifs sur certains dossiers saillants.

 

Aussi, Emmanuel se voit confier le projet de l’élaboration de la mise en place d’un système de géolocalisation des bouches et poteaux d’incendie dans tout le District d’Abidjan qui servent à l’extinction des grands feux. Grâce à ce système installé sur une tablette ou un téléphone androïde, le travail sur terrain du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM) devient plus aisé.

M. Pokou estime que c’est un privilège « d’avoir participé à l’élaboration de ce projet qui est une innovation de taille ». De son directeur, il trouve des mots de reconnaissance et de gratitude : « Ce que je suis, je le dois à cet homme  qui m’a tout appris. Avec lui, je suis une nouvelle personne de l’intérieur comme de l’extérieur. » Marié, ce pianiste de l’église Méthodiste de Marcory Anoumabo, "Cité les Grâces", a horreur de la traîtrise et de la fumisterie.

 

Côté gastronomique, ce Baoulé Nanafouè de Tiébissou, précisément de Molonou, aime manger de tout, à condition que ce soit bien fait, mais en bon Ivoirien, l’attiéké reste son mets favori. A ses heures perdues, l’homme, dont la philosophie est de toujours exiger plus de soi et moins des autres, s’adonne à sa passion : surfer sur internet pour approfondir ses connaissances, s’informer et se former. Comme il le dit : « Je suis un grand utilisateur du net.»

 

Nathalie Konan